I need a hero! [feat Hongrie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I need a hero! [feat Hongrie]

Message par Espagne / Antonio le Lun 14 Mar - 9:31

Environnement général : Comme dans l'univers de Shrek mais en plus hardcore. (oui on arrive à faire un rp dans l'UA Shrek.)
Nom-Prénom : Antonio le Prince. C'est tout.
Âge : 20 ans
Physique : Il est pas très différent de l'Antonio nation, à part qu'il a l'air plus jeune et qu'il porte constamment le même habit. Mais c'est un prince donc il est toujours propre et il sent toujours bon.
Mental : Rien à part le fait qu'il est un peu plus coincé sur le sujet du sexe et qu'il est dix fois plus niais.
Armes en sa possession : Un dragon.
Autres : Faut vraiment prendre ce rp au second degrés. Parce que ça risque d'être n'importe quoi. Enjoy c:



   

   
Connaissez-vous l’histoire de la Belle au Bois dormant?Cendrillon?Ou encore le Petit Chaperon Rouge?Et si je vous disais que tous ces contes cohabitent dans le même monde et que tous les jours de nouvelles légendes, de nouveaux contés, de nouvelles histoires se créent?

Quoi, vous pensiez qu’il n’y avait rien après l’happy-ever-after?Detrompez-vous et laissez-moi briser votre enfance. Le beau prince de Cendrillon s’est barré avec le prince d’Ariel et sont partis vivre dans un beau château à Fortfort-lointain alors que l’innocent Petit Chaperon Rouge s’est transformée durant l’adolescence en sale gamine provocatrice fan de twerk et des soirées bien alcoolisées, Ariel, elle, fait du trafique de poudre d’ecailles de poisson. Et je vous passe le reste car ce n’est pas des protagonistes ayant deja bénéficiés de leur happy-ever-after que nous allons parler mais bien de deux personnages d’un conte tout nouveau. Une histoire sans cliché qui pue l’eau de rose, sans amour, ni coup de foudre, ou les rôles sont inversés et où ceux qu’on croit être gentil sont en fait les pires connards qu’ils soient?Une sorte de Very Bad Trip dans un monde de contes de fée.

Préparez-vous à oublier tout ce que vous avez deja connu car ça va dépasser l'entendement. On vous promet même des explosions à la Mickael Bay.

Mais reconcentrons-nous sur notre protagoniste; Antonio. Faites place.

Antonio était un jeune prince qui fut enfermé dans une haute tour, à l'âge de ces 10 ans, par ces parents à contre coeur. Mais pourquoi l'enfermer?Après tout, Antonio avait tout pour lui. Il était beau, délicat, gentil...mais il y avait un détail auquel le Roi et la Reine ne s'étaient pas attendu; il n'aimait pas les filles. Un homosexuel, quoi. Ils l'apprirent de la bouche d'une voyante. Pour conjurer le sort, ils enfermèrent donc leur fils dans une tour, loin de tout, pour empêcher l'homosexualité en lui. Mais le destin en décida autrement, et se transforma rapidement; à l'âge de ses 20 ans, son prince charmant allait venir le sauver de ce méchant dragon pour le délivrer et eurent beaucoup.......d'enfants je ne sais pas, mais en tout cas ils allaient vivre heureux jusqu'à la fin des temps. Du moins le temps d'un conte. A force de trop vouloir empêcher, les parents n'avaient fait qu'enclencher la procédure. Une histoire avec la petite morale de l'attrapeur attrapé. Un classique.

Antonio avait donc attendu ces 2O ans avec impatience, faisant passer le temps en lisant des livres sur ce monde extérieur dont il ne connaissait rien, en dessinant ou encore en sympathisant avec le dragon que gardait cette tour. Il l'appelait simplement "le dragon" mais il avait appris avec le temps qu'il s'agissait en fait d'une femelle. Alors 'la dragonne" était plus appropriée. Mais ça n'avait pas grande importance. Tout ce que le petit brun connaissait de ce monde c'était à travers des livres lyriques, où tout sentiment était exagéré. Donc une vision fausse et complètement rose du monde. Et autant dire tout de suite que cela se ressentait dans son comportement. Il avait le mental d'une petite vierge fan de My Little Pony. Mais sans la petite tendance un peu zoophile. Plutôt un Antonio constamment drogué à la fourrure de Bisounours mais naturellement.

Quand il allait découvrir la vie à Fort Fort Lointain, il allait déchanter, c'était certain. Mais là n'était pas la question. Car aujourd'hui était un grand jour; l'anniversaire des 20 ans d'Antonio. Il allait enfin rencontrer son beau prince charmant et sortir d'ici pour vivre le Grand Amour, avec un grand A. Pour l'occasion, il avait mis sa plus belle tenue, rouge et jaune, s'était parfumé et lavé, prêt à accueillir son âme-sœur. Mais le temps lui parut long...il attendit du matin jusqu'au soir et...rien. Pas un prince. Lui avait-on menti?Il n'y avait en fin de compte aucun prince?Après tout, il avait vérifié des centaines de fois; le 12 février, c'était bien son anniversaire. En voyant le soleil se coucher à l'horizon, il se leva enfin de son lit pour commencer à faire les cent pas, se demandant si tout compte fait, il n'allait pas sortir de cette tour à dos de la Dragonne et aller chercher son prince charmant lui-même.

Oui c'était certainement mieux ainsi...

   
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
12/100  (12/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I need a hero! [feat Hongrie]

Message par Hongrie / Erzsébet le Lun 14 Mar - 11:03


• Environnement :  Comme dans l'univers de Shrek mais en plus hardcore. (oui on arrive à faire un rp dans l'UA Shrek.)
• Nom et prénom : Erzsébet la Chevalière. Rien que ça.
• Âge :  26 ans
• Mental : Encore à peu près la même, enfin en conservant surtout le coté bourrin  de grosse gueuse, la photo et les chansons tristes vous oubliez.
• Armes :  Une grosse épée
• Autres : Alors oui on à prévu de faire de la grosse merde, vous êtes prévenus
INFOS



I NEED A HERO


Il était une fois dans un royaume, à Fort fort Lointain alors que les rois et reines enfermaient souvent leurs filles dans les tours pour qu'elles restent vierges jusqu'au mariage de nombreux jeunes princes valeureux allaient encore braver tout les dangers pour sauver leur belles. Enfin ça c'était avant. Quand Blanche-Neige n'était pas encore propriétaire d'Apple et que les IMirror ne transmettaient pas toutes les informations qu'il fallait à un bon chevalier qui veut se faire du blé. En plus les princes, ces petits culs-serrés ne prenaient plus de risques. Donc c'était facile d'aller se renseigner auprès de l'IMirror du bar des affreuses belles sœurs quand on avait pas l'argent d'en avoir chez soi.

Erzsébet, elle, c'était pas une princesse. C'était le bonhomme qui foutait ses bottes crasseuses sur la tabble et qui causait des bagarres chaque fois qu'on voulait la bouger. Connue pour avoir été un temps le mentor de Raiponce pour ce qui était du maniement de la poêle, elle avait arêter ce genre de job pour se consacrer a ce qu'elle préférait : sauver des princesses et aller les livrer toutes chaudes a leurs princes qui voulaient plus se bouger le cul. Ecoutant les quelques notes du nouveau groupe de rock à la mode dans le bar : Les egorgeurs de dalmatiens avec Cruella au chant, Crochet au clavier, Facilier a la basse, Kronk a la batterie et Izma a la guitare. C'était un groupe dont le nom était encore provisoire, car par plus tard que la veille ils s'étaiet fait attaqué en justice pour « incitation a la haine envers les dalmatiens », mais tout cela la chevalière s'en foutait.

Elle interrogeait l'IMirror sur les nouvelles missions et quand il lui parla d'un château qu'elle ne connaissait pas, elle n'attendit pas de connaître la suite, elle réserva la mission et alla seller son cheval qu'elle avait appellé Palinka, car quand on lui avait offert à l'issue de son anniversaire, elle avait tellement bu qu'elle à sorti la première chose qui lui était venue à l'esprit. Donc sans attendre les mises en garde de l'objet et s'était enfuie vers le château, en cavalant sans fin, avec un GPS (gestionnaire des pauses secrètes) défaillant. Donc difficile de se cacher aux montres quand on voulait faire ses besoins dans la natures et il lui avait fallut trancher quelques gorges pour éviter que sa nudité soit vue.

Enfin, le château apparut à sa vue. Un château sombre, imposant, avec une très haute tour du donjon, sans doute la ou les princesses venaient s'accouder pour chanter et attirer  tout les oiseaux du coin. La chevalière ne perdit pas de temps, gara son cheval à l'entrée après avoir pris un ticket de parckmètre et entra. Le dragon ne perdit pas de temps, comme elle avait l'habitude, ces créatures ont l'ouïe fine pour savoir qui pénètre en leur territoire, et elle se mit en garde pour se préparer au combat qui promettait d'être épique. Sauf que lorsque la dragonne apparut, les deux se regardèrent et la dame ouvrit les bras :

- Moumoune ! Oh ma poupée, ça fait longtemps ! Vient ici, vient aller !

La dragonne arriva vers elle comme un gros chien se blottir dans ses bras, alors qu'elle lui grattouillait les écailles, toute contente d'avoir retrouvé le dragon qu'elle avait éleve en pensait quand elle était gamine que c'était un oiseau et que ses parents avaient vendu au plus vite.

- Bon alors dit moi, elle est ou ta princesse ?



"Where have all the good men gone
And where are all the gods?
Where's the street-wise Hercules
To fight the rising odds? "
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
15/100  (15/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I need a hero! [feat Hongrie]

Message par Espagne / Antonio le Mar 29 Mar - 11:54



   

   
Il commençait à se faire à l'idée que tout ça n'avait été qu'une histoire qu'on aimait raconter aux enfants. Mais en réalité, pas de happy end, pas de prince, mais juste lui, coincé dans sa tour, seul dans son triste désespoir à jamais. Il était pourtant certain que Shakespears n'avait pas écrit son conte alors pourquoi tout devait être si triste?Encore un écrivain raté qui voulait certainement se reconvertir dans le dramatique en ultime solution, en voyant que sa carrière ne décolle pas. Mais pourquoi lui, pourquoi ça, pourquoi...
 

▬ «  Moumoune ! Oh ma poupée, ça fait longtemps ! Viens ici, viens aller !  »

La voix d'une femme. Certes une voix grave, rien de très délicat mais ça restait une voix féminine. Il n'en croyait pas ses oreilles. Une femme était capable de venir le sauver mais pas un homme?Et puis il n'était en aucun cas attirer par les femmes alors pourquoi lui envoyait-on une femme pour le secourir?Il en avait marre. C'était trop pour lui. Tout son petit rêve venait de s'écrouler et on osait le déranger lui et son dragon?Et puis on lui devait des explications.

Il s'arma de sa poêle et descendit toutes les marches de sa haute tour en tenant sa petite jupe en ses délicats petits doigts jusqu'à arriver devant le dragon et cette-...femme. Si on pouvait appeler ça une femme même si d'ici on aurait plus dit un humain croisé avec un troll. Lui-même avait une tenue plus féminine et une manière de se tenir plus correcte. Il fronça les sourcils et s'approcha de cette dernière, les sourcils froncés. Il caressa le monstre censé garder sa tour et se cacha de moitié derrière sa queue faite de cornes pointues. Prenant un air et une voix qu'il aurait voulu nécessairement plus menaçant, il s'écrie:
 

▬ «  Qui êtes-vous?!Que venez-vous faire ici?C'est un prince qui doit venir me chercher, pas vous!Il doit y avoir une erreur sur le conte, j'ai jamais commandé ça moi!Satané écrivain, tu pourrais au moins t'en tenir au script!C'est pas en m'amenant une garçonne que tu vas me faire devenir hétéro!!
 »

Visiblement énervé, il se décida à attaquer l'air lui-même avec sa poêle, comme pour attaquer cet écrivain raté qui derrière son écran se marre pas mal. Mais résultat des courses, avec le trait maladroit du petit prince, il réussit à s'assommer lui-même avec sa poêle en s'étalant par terre, dans un lit de fleurs. Parce que c'est quand même un prince, il va pas tomber par terre dans la boue ou la poussière.

   
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
12/100  (12/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I need a hero! [feat Hongrie]

Message par Hongrie / Erzsébet le Dim 3 Avr - 17:18


I NEED A HERO


Le gros reptile lui avait désigné l'homme qui était donc "la princesse". Un homme. Comme si il n'y en avait pas assez dans ce monde, pour qu'ils occupent aussi les châteaux. Elle s'autorisa un petit soupir en voyant la personne arriver jusqu’à elle. Un prince enfoncé dans l'étoffe précieuse, qui n'a jamais bougé son petit cul gras du château depuis son adolescence. Pendant qu'il déblatéra une tirade dont elle se fichait grandement en soi, elle regardait ses ongles, tentant d'enlever la crasse qui pouvait se loger en dessous. Bref, elle n'écoutait pas vraiment, surtout qu'il était ridicule. Elle avait vu qu'il tenait une poêle. D'accord. Elle se demandait si elle était de ces hommes qui pensaient qu'avec une poêle à frire ils pouvaient battre n'importe quelle femme ayant une bien belle épée.

Puis elle le regarda tomber lamentablement. Bon en fait il était juste stupide, ça allait. Par contre elle aurait bien aimé qu'il range sa mauvaise humeur. Elle mit une petite tape sur le dos écailleux du dragon pour le faire se décaler et alla aider le prince inconnu à se relever. Elle allait enlever son prince, empocher sa prime. L'emmener ou il voudrait aller, ça ne la dérangeait pas, tant qu'elle était payée. Ce travail c'était pour manger, pas autre chose. Erzsebet n'était pas née avec une cuillerée en or dans la bouche comme lui. Bref, la chevalière lui tendit la main, au mépris de ce qu'il avait pu dire et qu'elle n'avait d'ailleurs pas écouté. Au mépris du fait que dans une histoire habituellement on ne faisait pas comme ça. Elle, les convention, ça lui passait par dessus la tête.

- Bon par contre, on va pas monologuer 3 ans sur ce qui est normal ou pas. Mon boulot c'est de te sortir de la, parce que ton prince viendra pas. Ca arrive, des princes qui viennent pas. Mais bon faut bien continuer à sauver les princesses. Alors voila, tu vas venir avec moi sur mon beau cheval, t'auras peut être pas l'happy ending que tu voulais, mais je peux toujours t’emmener ou tu veux, ça fait partie du contrat.

A priori il rentrerait à son royaume comme la majorité des autres qu'elle sauvait. Erzsebet l'aida à bien se redresser, puis commença a sortir, en appelant la dragonne pour qu'elle suive. Palinka attendait la, tranquille, broutant un coin d'herbe. La chevalière attendit la que le prince arrive parce que bon, elle n'avait pas que ça à fait non plus. Ou si. Si elle n'allait pas retourner boire quoi.



"Where have all the good men gone
And where are all the gods?
Where's the street-wise Hercules
To fight the rising odds? "
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
15/100  (15/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I need a hero! [feat Hongrie]

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum