Journal Angleterre | Try to remember...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Journal Angleterre | Try to remember...

Message par Angleterre / Arthur le Jeu 24 Mar - 19:54

Cela va bientôt faire trois mois que je suis arrivé à l’institut. J’ai du mal à me souvenir de la date exacte, mais il me semble bien que c’était début Janvier, j’hésite entre le 8 et le 9, je ne sais plus.

Tout allait bien jusqu’à ces derniers jours. Contrairement à certains ici, je me suis bien accommodé à la vie imposée de cet endroit. La nourriture n’est pas la meilleure du monde, mais pas la pire. Ma chambre n’est pas la plus belle, mais pas la pire. L’espace extérieur n’est pas le plus grand, mais pas le pire. Le thé ici n’est pas…. Bon il n’est pas bon.
Je pense être une personne qui s’adapte assez facilement, alors que j’ai passé toute mon existence à m’imposer aux autres, à faire les choses comme je le désire. Mais encore maintenant cela continue, je me sens en totalement en possession de mes moyens, de mon contrôle sur les choses, la possibilité de prendre ou non ces médicaments.

Les médicaments… Je ne comprends pas pourquoi ils sont là, à part certains qui me font dormir plus que d’autres, je ne ressens rien de particulier, mon contrôle sur mon corps est toujours le même, mes pensées le sont aussi. Alors que je vois Ecosse ou encore Espagne qui sont devenus totalement fous. Mon frère a même tenté de m’étrangler, bien sûr ce n’est pas inconnu, il me hait tout comme je le hais, et plusieurs fois j’ai attenté à sa vie comme il a tenté d’attenter à la mienne, mais ici c’est différent.
Espagne aussi est familier à mes agressions, tout comme je le suis aux siennes, à l’envie d’annihiler l’autre, de le descendre plus bas que terre, détruire tout ce qu’il lui reste…
Mais en général ce sont nos armées qui s’en occupent, notre peuple qui se bat, et qui nous fait remporter la victoire ou souffrir de la défaite. A l’institut nous nous trouvons tous ensemble, nos tensions présentes, et la folie en plus. Les médicaments font perdre la tête à tellement de personnes. Pays de Galles était en plein délire, elle se prenait pour une pirate, Espagne pensait être un serpent des mers, j’avais l’impression d’être dans un monde qui n’a plus rien à voir avec le nôtre.

Je me pensais au-dessus de tout ça, une personne impossible à atteindre comme depuis si longtemps… Mais je me suis sûrement trompé.
Les cauchemars ne me sont pas inconnus, je revis parfois certaines guerres durant la nuit, certaines douleurs que jamais je ne pourrais oublier. Mais ce genre de rêves fous m’est tout nouveau.

J’ai eu peur de mourir dans deux d’entre eux. La mort pour une nation est une chose abstraite, qui ne peut pas nous arriver, ce genre de pensées ne m’avait presque plus effleurée depuis mon enfance. Ma nation ne tenait à rien, ma vie elle-même était si précaire, si faible, que j’aurais pu mourir, mais je me suis battu. Les douleurs les plus récentes, les bombardements de Londres pendant la seconde guerre mondiale m’ont donné l’impression de mourir, que tout en moi allait lâcher, que la douleur que je ressentais allait réussir à me détruire, à épuiser mes ressources vitales.
Mais non. Je me suis battu, encore.
Alors ces rêves m’ont fait peur, et mal. Dans l’un d’eux je me retrouve dans un lieu étrange, une prairie il me semble, bordée d’une forêt, et je le sais que je vais mourir. Comme toutes les autres personnes présentes autour de moi, un seul d’entre nous va survivre, et ça ne sera peut-être pas moi. Je crois y avoir vu France, mais je n’en suis pas sûr, la peur a réussi à m’arracher de ce cauchemar. Alors que mon cœur battait à vive allure, le corps trempé de sueur. Et impossible de me rendormir suite à ce rêve…
L’autre était encore plus sombre, un monstre comme un mort vivant essayait de me tuer. Je me suis réveillé en criant juste à temps, mon pouls qui battait dans mes tempes, les médecins alertés par mon cri sont venus aussitôt pour me donner des sédatifs et m’aider à me rendormir.
Mais les cauchemars n’ont pas cessés pour autant…

Je vais mourir … J’ai si peur de mourir…

Les doses de médicaments ont augmentées, et je ne peux plus déjouer leur piège, ils m’obligent à tous les prendre sous leur surveillance, et depuis, je me sens mal, je n’ai plus la force de quoique ce soit, et mes cauchemars ne font que s’intensifier. Au détour d’un couloir je me prends à avoir peur et sursauter, de crainte de tomber sur un mort vivant prêt à me tuer et me dévorer.

Pour me rassurer je repense à l’histoire de mon pays, je récite des dates dans ma chambre, me remémorant le souvenir qui s’y rattache, je ne peux oublier ma vie, mon histoire, la nation que je suis, ou cela voudra dire que je suis mort.

Mais je ne parviens plus à me souvenir si le royaume de Grande Bretagne, né de l’association entre l’Ecosse et l’Angleterre s’est déroulée en 1703 ou en 1707…
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
70/100  (70/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum