Never gonna give you up [Pru']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Never gonna give you up [Pru']

Message par Hongrie / Erzsébet le Mer 6 Avr - 22:33


Spoiler:

• Environnement :  Un monde ravagé par une apocalypse zombie. Il n'y a plus vraiment de pays, juste quelques communautés de survivants qui sont parfois en rivalité les unes avec les autres et qui n'ont que pour seul objectif de perdurer.
• Nom et prénom : Erzsébet Hedervary. Mais bon, n'ayant plus beaucoup mentionné son nom complet, dans sa communauté on l'appelle Szoka. (ou tout noms pouvant laisser entendre qu'elle est dotée d'une virilité peu commune)
• Âge :  37 ans
• Mental : Encore à peu près la même, juste en plus renfermée sur son passé, avec plus de poigne et surtout la conscience de ses responsabilités.
• Armes :  Une mitrailleuse Thompson, un couteau à cran d'arrêt et un pistolet P9RC (des armes pas toutes jeunes).
• Autres : Date et lieu encore non fixés avec précision. Sinon la dame a pas forcément le moyen de prendre souvent des douches.
INFOS



Never gonna give you up



- Tu pouvais pas te contenter de simplement rapporter ce que je t'ai demandé ? Non, il a fallu que monsieur aille montrer à ses copains qu'il "avait des couilles". Je te jure  que si tu recommence, je te les coupe au couteau tes putain de burnes. T'as de la chance qu'on ait pas eu de mordus.

Après avoir laissé une belle trace de main rouge sur le vvisage de l'interssée, elle se detourna, retournant vers l'endroit ou elle avait  établi son "bureau". La base, la nouvelle maison était logée dans un ancien centre commercial désaffecté. Ici, on comptait autour d'une soixantaine d'âmes, dont elle avait la charge. Des enfants, des adultes, des personnes âgées... L'entrée non condamnée était facilement défendable et rapidement le lieu était devenu un certain havre de paix, parce que comportant de nombreuses chose qu'on pouvait utiliser en ces temps de crise. Il était vaste. Dans chaque ancien emplacement de boutique, on avait établi des foyers individuels. La technologie avait permis qu'il soit doté de panneaux solaires bien performants qui alimentaient l'ensemble en energie, si l'on faisait attention à en faire un bon usage. En soi, c'était le meilleur refuge qu'ils auraient pu avoir. Certains avaient commencé à elever des poulets dans une ancienne boutique de vêtements, d'autres faisaient pousser quelques légumes dans des bacs de terre.

Elle s'installa dans ce qui lui servait de bureau. Le jeune homme lui avait causé du soucis en sortant chercher des armes à l'extérieur. Il avait fait durer son séjour à l'extérieur, il avait enfreint les limites qu'elle avait posé à sa sortie, ce qui avait rendu la femme inquiète, puis vraiment enervée de la situation. Ici, elle s'était imposée à la direction. Personne des gens actuellement présent ne connaissait son passé au complet. Elle ne parlait pas souvent au passé. Son nom complet n'était même pas connu de tous ici.

La plupart des gens parlaient de temps à autre de ce temps ou il y'avait encore des pays, mais en général, c'était plutôt vu comme allant à l'enconre de la survie, ne serias ce que d'utiliser une autre langue que l'anglais. Tout ce qui pouvait séparer les individus en communautés autres que celles de rescapés était généralement prohibé par le commun. Certains changaient même leurs nom, otant toute connotation ethnique. Il n'y avait plus que la race humaine et plus de barrière. L'apocalypse durait depuis assez lontemps pour que la plupart des différences entre les peuples aient été réduites.

Szoka commença à ranger ses dossiers sommairement. Elle classait certaines missions effectuées. L'administratif ne lui allait pas du tout à vrai dire, mais elle n'avait pas assez confiance pour demander à quelqu'un d'autre de s'en charger. Elle avait obtenu ce poste grâce à quelques actions de gloire, qui lui avait valu que certains de ses anciens camarades la poussent à aller détroner le régent en place sur le centre commercial. Comme il était assez peu populaire auprès de sa propre communauté, ce fut fait sans trop d'éclats. Celle qui fut hongroise regrettait presque actuellement. C'était un travail qui était ingrat, lui laissait souvent une expression soucieuse et avait mit de la distance entre elle et les autres, ce qu'elle ne souhaitait pas.

La femme avait vu trop de gens mourir depuis le début de cette apocalypse. Elle avait vu trop de gens devenir des zombies. Et pourtant il n'y eut qu'une fois ou elle montra ses larmes en public. Elle ne voulait pas qu'on la voie pleurer, jamais, c'était trop de honte pour elle. Le pire aurait été que quelqu'un soit poussé à compatir, à la prendre en pitié. Si on éprouvait de la pitié pour elle, elle estimait qu'elle en souffrirait vraiment. Szoka fut tirée de ses pensée quand on entra lui signaler qu'il y'avait un humain qui demander à entrer. Elle ne perdit pas une seconde pour rejoindre la porte voir si il s'agissait d'un nouveau et si oui, ce qu'il pouvait apporter...
[/color]


"I know the things you're dreaming
I love it when you're weeping
Even death can't stop this feeling
And I know you will never give up and die "
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
15/100  (15/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never gonna give you up [Pru']

Message par Prusse / Gilbert le Jeu 14 Avr - 0:50




NEVER GONNA GIVE YOU UP

feat | Hongrie

   

   
Environnement général : Un monde ravagé par une apocalypse zombie. Il n'y a plus vraiment de pays, juste quelques communautés de survivants qui sont parfois en rivalité les unes avec les autres et qui n'ont que pour seul objectif de perdurer.
Nom-Prénom : Le même. Les gens ont pour habitudes de l’appeler simplement Gil, certains se foutent de sa gueule en l’appelant ‘‘Le Fantôme’’.
Âge : 38 ans
Physique : Plus mince puisqu’il est un peu compliqué de se nourrir correctement dans ce monde. Il a également une toute nouvelle collection de cicatrices, pour des raisons évidentes. Par chance son camp actuel est plutôt bien équipé pour l’hygiène, mais il a développé une affection pour sa barbe de 3jours.
Mental : Il est très déterminé. Ce monde l’a transformée en véritable arme vivante, mais il reste sensible quant à son groupe et il a se sacrifiera souvent pour le groupe. Il est pleinement conscient des risques qu’il encourt, c’est pour cela qu’il se permet ce type de comportement.
Caractéristiques : La plupart du temps, il a le visage couvert d’un fouloir noir et les cheveux planqués sous un bonnet noir. Faut dire que sinon il est plutôt pas discret vu son albinisme. C’est plus pratique pour l’infiltration.
Armes en sa possession : Deux Taurus Tracker M990 (des .22 ), deux Machettes militaires et deux couteaux de chasse (oui il a tout en double). Il sait également très bien manier des armes plus lourdes, notamment des snipers.
Autres : Pardon…
 

      L’albinos soupira.

«-C’est bon, je vais le faire… J’irais.»

Son groupe leva les yeux vers lui. L’air interrogateur. L’une d’eux lui demanda s’il était sûr et pour seule réponse il hocha la tête, déterminé.

Cela faisait un moment qu’ils observaient cette ‘‘colonie’’. Le groupe d’une douzaine de personnes s’était  formé à mesure du temps, d’un sauvetage à l’autre, d’un conflit à l’autre… Le dernier arrivé l’était depuis un mois ce qui relevait presque du miracle en ces jours.
Ils estimaient avoir trouvé là la recette parfaite et ils se voyaient mal rejoindre ce camp de survivants. Ils ne se berçaient plus d’illusions, le monde ne serait plus jamais comme avant et il était presque malsain à leurs yeux de vivre comme eux, enfermés dans ces murs, comme si de rien n’était. Comme si le monde n’était pas mort. Ils se leurraient. Et un camp tel que celui-ci n’était voué qu’à s’effondrer un jour ou l’autre. Car à force de se croire protéger on ne fait plus gaffe. Et l’erreur est humaine.
Pourquoi s’y intéresser alors ?

Après plusieurs semaines passées dans un camping abandonné, installés dans des chalets plutôt confortables, le groupe de Gil avait décidé, comme à leur habitude, de quitter la zone. Le sud serait à tester, pourquoi pas ? Il y a peut-être encore des stocks de nourritures intactes par là-bas. Du moins plus qu’ici.
Et c’est ainsi qu’on en arrive au cœur du problème.

Pour faire la route il leur faut de la nourriture et surtout des munitions, ils n’en ont presque plus et risquer de se retrouver au milieu d’une horde de zombies avec seulement des armes blanches… c’est jouables, mais dangereux. Ils ne voulaient pas risquer d’en perdre un de plus, le dernier avait été trop douloureux. Pour tous.
Or de la nourriture ils n’en ont pas trouvé et des munitions encore moins. Le seul endroit où ils sont sûrs d’en trouver, c’est ce camp, installé dans un centre commercial.
Cependant, ils n’étaient pas assez fous pour l’attaquer. Au-delà du fait qu’ils n’avaient pas suffisamment de munitions pour ça, ils n’avaient aucun intérêt à buter froidement ces gens. La mission suicide était donc rapidement exclu. La solution la plus ‘‘simple’’ restait le vol. Mais il était compliqué de s’infiltrer.
Leurs longues heures à observer les gardes, les gardes, les entrées, les sorties ne les avançaient pas à grand-chose tant qu’ils ne savaient pas où chercher exactement. C’était trop risqué d’y aller à l’aveugle. Il n’avait jusqu’ici pas trouvé d’occasion de kidnapper un de leur membre sorti en mission et ils n’avaient de toutes manières aucune garantie que ce dernier parle.

Restait l’infiltration. Mais un groupe serait trop suspect, d’autant qu’il y en avait dans le groupe qui serait facilement louches. Une seule devait y aller.

À force d’observation, d’espionnage de fortune, ils avaient cru apercevoir celle qui semblait diriger les opérations. Gilbert l’avait immédiatement reconnu. On n’oublie pas une telle force de la nature. Cela lui avait fait comme un haut au cœur de revoir celle qui fût sa meilleure amie et qu’il pensait décédée depuis longtemps. Il était du coup heureux d’apprendre qu’il s’était planté dans ses estimations, mais également il appréhendait. Tellement qu’il n’avait pas cru bon d’informer ses coéquipiers là-dessus. Une erreur peut-être. Sans doute que oui.
Mais voilà pourquoi il se portait volontaire. Il la connaissait. Elle avait sans doute changé, mais au fond il la connaissait et il se disait que cela lui donnait un avantage. Ou peut-être n’était-ce qu’une excuse qu’il s’inventait pour avoir l’occasion de la retrouver. C’était aussi une possibilité qu’il niait lorsqu’elle lui revenait à l’esprit.

Voilà comment l’albinos s’était retrouvé face à leur porte, mains en l’air sous le joug des gardiens. Il avait conservé toutes ses armes, mais les pistolets étaient déchargés. Comme d’habitude son visage était couvert et entre son bonnet et son foulard on ne voyant que ses yeux, fatigués.
Lorsqu’il aperçut la silhouette de la Hongroise, il sourit, puis abaissa lentement sa main vers son visage pour le lui révéler.

«-Erzsébet Hédervári… un bail non ?»

© designed by DEL-ightful


_________________
NATION, ARMY

   
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
45/100  (45/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never gonna give you up [Pru']

Message par Hongrie / Erzsébet le Jeu 21 Avr - 10:58


Never gonna give you up

Elle voyait l’attroupement, se composait une expression sérieuse et sans failles en approchant. Que le nouveau venu, quel qu’il soit, comprenne qu’il n’avait pas affaire à n’importe qui. Approchant, il lui semblait que la personne en question avait quelque chose de familier. Ce qui n’était pas pour lui plaire vraiment. Si elle s’était évertuée à tirer un trait sur ce qui avait derrière, ce n’était pas pour que cela resurgisse comme ça. Erzsebet l’avait reconnu lui, son teint blafard et sa voix arrogante, et elle ne voulait rien trahir concernant ce qu’elle pensait de ses retrouvailles.

- - Ta gueule.

Ça avait fusé comme ça, sans qu’elle ait vraiment pu le retenir. Il n’avait rien dit de particulier pourtant, mais sa voix l’irritait vite. Non rectification, sa présence l’irritait, parce qu’a elle seule elle ébranlait ce qu’elle avait construit ici, reniant ce qui avait précédé dans sa vie. Elle ne parvenait pas a se contenir, alors au lieu que son expression soit réellement sérieuse, elle était bien plus méfiante.

- - Tu viens faire quoi ici ? D’où tu sors ?

Pas de formalités entre eux. Si elle ne pouvait pas reprendre de là où ils s’étaient quittés, elle ne pouvait pas non plus ignorer qui il était et le fait qu’elle le connaissent. Les autres la regardaient perplexe. Ressurgissait avec lui cette époque où elle n’aurait jamais pu avoir ce poste car son sang-froid et sa maitrise d’elle-même étaient beaucoup plus limités. La jeune femme se forçait à respirer, rester un minimum calme, on la regardait. D’une manière ou d’une autre, cela se voyait qu’elle était perdue, qu’elle ne comprenait pas vraiment. Il aurait dû être mort, comme les autres, se disait-elle, ce fantôme. L’attitude à adopter ne lui était pas évidente.

Si jamais il restait ? Espérons que non, qu’il n’était que de passage. Peut-être devrait-elle le tenir à l’œil ? C’était une option qui ne lui plaisait pas. Cependant elle demanda quand même à ceux qui les entouraient de les laisser l’un face à l’autre. Les armes qu’elle possédaient étaient vielles et peu efficaces. Son couteau était plus efficace pour découper la nourriture que pour tuer c’était dire. Mais même sans un équipement particulier, c’était une survivante dans l’arme et elle continuait à bien s’en sortir à l’extérieur. Simplement, elle ne voulait plus. Si l’on voulait que l’espèce humaine perdure il fallait préserver des foyers comme celui-ci pour continuer à élever des enfants. Du moins dans son esprit.


"I know the things you're dreaming
I love it when you're weeping
Even death can't stop this feeling
And I know you will never give up and die "
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
15/100  (15/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never gonna give you up [Pru']

Message par Prusse / Gilbert le Mar 7 Juin - 23:22




NEVER GONNA GIVE YOU UP

feat | Hongrie

   

   
Don't try me I'm touch a bull
Surviver like an animal
It's almost like I'm feel my bone
I was built for this time

And keep the blood pumping
And keep the blood pumping
And keep the blood pumping
I was built for this, built for this time
 

      Le ton froid de la Hongroise crispa légèrement Gilbert, mais il ne montra rien. Son sourire presque insultant collé aux lèvres, il lâche un bref ricanement.

«- Du calme Erzi, j’suis pas là pour te créer des problèmes.»

Il essayait autant que possible de se montrer amical et détendu. Cependant, l'angoisse et une certaine anxiété de l'avoir en face lui tenait le ventre. L'albinos mettait en grande partie cela sur le dos de son jeune de quelques jours.

«- J'ai entendu parler de ton camps dans deux villes plus à l'Est. En entendant le nom de ‘‘Szoka’’ j'ai tout de suite sût que c'était toi. Après tout, j’connais pas beaucoup de personnes de ce nom qui aurait pu survivre à tout ce bordel... Allez, laisses-moi rentrer qu’on en discute, j’suis pas armé, t’inquiète.»

Ses deux machettes, il les avait posés à ses pieds en arrivant, pour se donner des airs plus diplomates. Ses armes à feu, elles, étaient déchargées, bien que toujours fixées dans ses hosters.
Il marqua une pause pour tenter de lire les réactions sur son visage. Elle avait clairement l'air troublé. Il le savait, il la connaissait. Elle le connaissait aussi, c'est bien pour ça qu'il craignait qu'elle ne lise aussi ce qu'il essayait d'étouffer... Sa question suivante il y répondit sans même qu'elle n'ait à la poser.

«- Je suis seul. On était plus que trois quand on a décidé de venir ici. On a voulu passer par la forêt, mais on a croisé une horde. Je suis le seul à m'en être tiré...»

Son visage prit un air plus grave alors qu'il lui expliquait ça. Tentant comme il pouvait, avec la distance, de la regarder dans les yeux.

© designed by DEL-ightful


_________________
NATION, ARMY

   
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
45/100  (45/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never gonna give you up [Pru']

Message par Hongrie / Erzsébet le Mer 8 Juin - 19:16


Never gonna give you up

Elle approcha, demanda a ce que les machettes soient recupérée, le considéra un peu puis, sans trop vouloir se montrer plus amicale elle lui fit signe de le suivre, en même temps qu'on le laissait aller. La hongroise soupirait légèrement, de façon inaudible. Cette arrivée ne l'arrngeait pas du tout. Ele se surprenait à penser qu'aujourd'hui elle aurait surement préféré qu'il ait crevé avec les autres. Mais elle ne manquait pas d'être tout de même curieuse sur sa situation. Plus son premier sentiment se dissipait, plus elle se souvenait du temps qu'ils avaient pu passer ensemble, avant, il y'a longtemps, ce qu'étaient leur rapports a cette époque.

- J'espère que t'es pas blessé parce que les soins on en a pas a profusion. Du moins c'est pour les gens ici, avant tout.

Elle disait cela pour lui faire réaliser qu'elle allait sans doute faire passer tout les gens habitant le lieu avant lui s'il se passait quoi que ce soit. Mais cela, il pouvait s'en douter. La demoiselle était un peu tendue encore, elle ne pouvait qu'agir de la façon qui lui était la plus simple c'est a dire avec brutalité autant dans ses gestes que dans ses paroles.

- Tu auras a manger et un endroit ou dormir. Tu pars dès que tu peux. J'ai pas envie d'avoir une bouche en plus a nourrir ici.

Lui montra un endroit qui était une ancienne boutique de vetement a l'étage, tandis qu'elle parcourait la base avec lui.

- Tu vois la ? C'est la ou tu vas dormir. T'auras de la compagnie, que ca te plaise ou non.

"I know the things you're dreaming
I love it when you're weeping
Even death can't stop this feeling
And I know you will never give up and die "
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
15/100  (15/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never gonna give you up [Pru']

Message par Prusse / Gilbert le Ven 10 Juin - 18:07




NEVER GONNA GIVE YOU UP

feat | Hongrie

   

   
Don't try me I'm touch a bull
Surviver like an animal
It's almost like I'm feel my bone
I was built for this time

And keep the blood pumping
And keep the blood pumping
And keep the blood pumping
I was built for this, built for this time
 

      Elle s’approcha de lui et l’albinos sourit légèrement. Pendant un instant il a pensé effacer la distance entre eux pour la prendre dans ses bras. C’est que ça faisait une éternité.
Mais il ne devait pas se laisser aller à de tel écart. Sa mission était simple : entrée, faire du repérage et repartir avec le maximum de vivres et de munitions possible. Son affinité avec la maîtresse des lieux devait être un outil et non un obstacle. Il devait rester concentré.

À sa réflexion, Gilbert s’observa brièvement.

«-Pas une égratignure. Du moins pas de récente.»

Il la suivi calmement, bien qu’un peu vexé par la distance qu’elle gardait vis-à-vis de lui. L’endroit semblait plutôt bien entretenu, la plupart des habitants de la colonie se retournaient sur leur passage, intrigués par ce nouvel arrivant et surtout sa dégaine étrange.
Comme s’ils avaient oublié qu’il puisse y avoir quelqu’un d’aussi blanc sans qu’il ne soit un mort-vivants noyé tout droit sorti d’un lac. Ou que ce soit un fantôme. C’était compréhensible, mais cela l’amusait toujours. Mais le plus surprenant restait sans doute la tranquillité dont il faisait preuve au côté d’Erszébet.

Il observa l’endroit qu’elle lui indiquait et hocha la tête.

«-Ça m’ira bien, j’ai vu pire… comme tout le monde.»

Gil continua de la suivre en écoutant le silence qu’elle imposait avant de le briser.

«-Comment t’as réussi à en arriver là Erzi ?»

© designed by DEL-ightful


_________________
NATION, ARMY

   
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
45/100  (45/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never gonna give you up [Pru']

Message par Hongrie / Erzsébet le Sam 11 Juin - 18:35


Never gonna give you up

Il voulait parler hein. Elle sentait qu'il vulait se rappocher, mais d'une façon ou d'une autre, même si en soi elle aurait bien voulu, elle était tendue et crispée. Elle souffla, encore. On la regardait, elle et cet individu blanc grotesque qui l'accompagnait. Elle avait envie de dire aux gens de se tirer, parce qu'elle était perdue, sur les nerfs, et que elle ne voulait pas vraiment être vue comme ça. Puis il posa une question ce qui offrit une diversion bienvenue.

- - Alors, au début, quand tout à commencé, on fuyait les zombies avec des collegues de bureau. la plupart apprenaient à se battre sur le tas, mais on formait une équipe assez efficace.

Elle s'arrêta de marcher un moment, histoire de pouvoir llui parler tranquillement. Elle se calmait un peu.

- - Au début ca allait, quand tout avait pas moisi dans les supermarchés, on se nurrissait un peu au jour le jour avec ce qu'on trouvait. Mais après on a commencé par avoir la dalle. Et aussi avoir des infectés dans nos rangs. Du coup on a fui la zone qu'on occupait avec quelques gars, on a buté ceux qui se transformait et on s'est fait attaqué par une horde. Je m'en suis sortie in extremis avec deux autres personnes. Puis, on s'est trainés jusqu'ici, on tenait plus sur nos jambes. Ici, le chef de cette communauté c'était une espèce de bon hippie, y'avais personne pour les defendre. Un camp peu armé, et complètement vulnérable. Alors on est restés en échange de defendre l'endroit, et quand le vieux a crevé c'est moi qui ait pris sa place.

L'histoire complète elle ne l'avait pas beaucoup racontée. Mais comme ça la calmait, elle avait décidé de tout dire, sans se préocuper d’éventuelles conséquences.


"I know the things you're dreaming
I love it when you're weeping
Even death can't stop this feeling
And I know you will never give up and die "
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
15/100  (15/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never gonna give you up [Pru']

Message par Prusse / Gilbert le Sam 25 Juin - 12:13




NEVER GONNA GIVE YOU UP

feat | Hongrie




Don't try me I'm touch a bull
Surviver like an animal
It's almost like I'm feel my bone
I was built for this time

And keep the blood pumping
And keep the blood pumping
And keep the blood pumping
I was built for this, built for this time


      Il hocha la tête, elle ne mentait sans doute pas. Parfait, c’était peut-être de bonnes choses à savoir pour optimiser l’infiltration du reste du groupe pour piller ce refuge.
L’idée lui tordait le ventre. Il abusait du peu de confiance que Szoka lui accordait, en souvenir du bon vieux temps sans doute. Eux qui tenaient la traîtrise en horreur, Gilbert allait briser leur serment muet de ne jamais se faire subir ça. Ça le rendait malade, mais comme elle, il avait des obligations, une responsabilité, envers les gens qui l’attendaient dehors, affamés et presque sans défense.

S’il pouvait bien se foutre de comment allaient finir toutes les personnes ici, l’idée de les mener à la mort le préoccupait quand même. Car la Hongroise se préoccupait de tous ses gens. Tout ça la poserait en première responsable, pour l’avoir laissé entrer alors que n’importe quelle personne sensée ne l’aurait pas fait. Mais ils se connaissaient, du moins ils pensaient se connaître. Ce monde a changé bien des choses, surtout les survivants.

«-Vous semblez avoir beaucoup de médicaments de ce que j’ai compris. Mais sinon niveau armement et vivres vous avez quoi ?

Le ton était militaire, presque commandant. Un vestige de sa vie avant tout ça et une déformation professionnelle qui n’avait pas été arrangée par cette apocalypse et les choix qu’il avait dû faire.
La question était en effet suspecte, mais il pouvait aisément mettre ça sur le compte de la curiosité. Ou sur le fait de se renseigner plus amplement sur la colonie pour s’y trouver une place adéquate, non ?

© designed by DEL-ightful


_________________
NATION, ARMY

   
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
45/100  (45/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never gonna give you up [Pru']

Message par Hongrie / Erzsébet le Jeu 30 Juin - 16:31


Never gonna give you up

Son regard se posa sur l'albinos, essayant de lire sur son visage ce qu'il pensait de tout ça, si il avait pas quelque chose a raconter sur lui en retour. Par contre, sa question suivante lui tira un sourcillement perplexe. Il était invité ici, pourquoi voulait t'il un rapport de la situation ? Il s'en rendrait compte par lui même, et si il était seul et sans abri normalement il n'était pas censé se faire beaucoup de soucis la dessus.

Ca se voyait que même si il avait changé il avait toujours un peu cet air du passé, d'un passé un peu plus clément, bien que pour lui demandant quand même une certaine rigueur. Elle soupira, puis son regard se reporta ailleurs un instant.

- - Si tu veux l'inventaire précis des stocks dit le aussi tant que tu y est. T'auras des balles pour tes armes, pas plus. Et pour la bouffe, la même ration que tout le monde.

Elle se méfiait de nouveau. Peut être était ce le ton impérieux qui la hérissait instinctivement. Mais quelque chose clochait forcément avec lui. Son regard, peut être, ses questions, quelque chose le préoccupait. Etait il vraiment seul ? Elle ne pensait pas qu'il lui avait menti, mais commencer a l'envisager...


"I know the things you're dreaming
I love it when you're weeping
Even death can't stop this feeling
And I know you will never give up and die "
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
15/100  (15/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Never gonna give you up [Pru']

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum