Le Kosovo est serbe, vous êtes serbes, le monde est serbe. | Serbie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Kosovo est serbe, vous êtes serbes, le monde est serbe. | Serbie

Message par Serbie / Marinko le Mer 27 Avr - 15:28



DOSSIER MEDICAL


• Nation représentée : République de Serbie.
• Nom et prénom : Marinko Jovanović
• Âge : Vers les 24 ans.
• Date d'anniversaire : 15 février
• Sexe : Masculin
• Poids & taille : 76kg pour 1m85
• Avatar utilisé : Kuroo Tetsurou de Haikyuu
INFOS



RENSEIGNEMENTS


• Vous projetez vous mieux dans des mondes imaginaires ou dans le passé ? :
Clairement plus dans les mondes imaginaires.
• Avez vous une peur particulière ? :
Les têtes coupées. Ne demandez pas pourquoi.
• Avez vous un objet fétiche ? :
Un collier avec un pendentif orthodoxe.
• Que faites vous principalement durant votre temps libre ? :
A part emmerder le monde et se proclamer Roi des Balkans ? Il profite de la vie.
• Avez vous des talents artistiques, sportifs ou techniques ? :
Excellent en tennis et en water-polo, le serbe sait également jouer de la trompette. Il sait très bien cuisiner mais laisse toujours les autres faire la bouffe pour lui. Il ne sait pas très bien dessiner, mais quelques fois, pris d'inspiration, il fera le schéma d'une machine en quelques minutes de façon très détaillée sans aucun soucis. Mais c'est rare. Ah et il est fort comme fouteur de merde.
• Qu'est-ce que vous appréciez particulièrement ? :
Profiter de la vie sans rencontrer trop de soucis.
• Qu'est-ce qui au contraire peut vous rebuter ? :
Qu'on lui vole sa liberté, qu'on lui parle de Kosovo indépendant, ou qu'on lui parle des turcs et de l'Empire Ottoman.






De part ses origines slaves, Marinko est très pâle de peau. On pense toujours qu'étant au sud de l'Europe comme l'Italie et l'Espagne, les habitants des pays balkaniques sont du genre bronzés mais pas du tout. Oh, pas qu'il ressemble à un vampire puisqu'il peut bronzer légèrement s'il s'expose longtemps au soleil, mais sa peau est aussi claire que l'est celle des russes. Il est également grand puisqu'il atteint un bon mètre quatre-vingt cinq et a les épaules plutôt larges même s'il ne dépasse pas la carrure de certains de ses voisins. Disons qu'il est fin par rapport à la majorité des slaves mais qu'il reste assez imposant par rapport à la moyenne, et cette situation n'est pas pour déplaire à Marinko qui prend soin de son physique. Il fait du sport, beaucoup de sport, ce qui explique sa musculature. Pour faire simple, il est taillé comme un tennisman. Le soucis est que depuis qu'il est arrivé à l'institut, il n'a pas pu pratiquer son sport favori, qui comme on le sait est le tennis, et qu'il a donc perdu un peu de force. Oh, il fait des pompes, des abdos, tout ce qu'il peut, mais ce n'est pas ce à quoi il est habitué et son corps a donc un peu changé.
Pour continuer au niveau du corps, il faut noter que le serbe possède deux tatouages venant d'époques différentes. Le premier est récent et désigne simplement les phases de la lune. Il se trouve dans son dos, et celui-ci est purement esthétique. Marinko aime les tatouages et tout ce qui permet de se distinguer, comme les piercings etc, et c'est bien pour cela qu'il a choisit de s'en faire un. Certes, il reste très banal, mais il l'aime beaucoup et préfère ne pas s'en faire trop. L'autre tatouage, lui, vient d'une autre période. En effet, pendant qu'il était sous la domination ottomane, presque tous les enfants se faisaient faire des tatouages sur les mains par leur parents afin de ne pas oublier leurs origines si jamais les ottomans venaient les prendre pour en faire des guerriers. Le serbe n'était plus un enfant, mais il a lui-même demandé à des femmes de lui en faire un. D'une part pour toujours se rappeler à quel point son pays a toujours été attaché à ses racines, et d'une autre part car il savait qu'un jour il aurait son indépendance. Il lui plait beaucoup aujourd'hui encore de rappeler à Turquie cette défaite contre les serbes en lui montrant bien en face son tatouage. Celui-ci est composé de différents symboles de son pays, sans réel liens les uns avec les autres. Il se trouve sur le dos de sa main gauche, et on y trouve une sorte de faux collier et de fausses bagues tatouées, quelques textes en cyrillique et quelques petits dessins comme une croix orthodoxe. Cela prend toute sa main et on le voit donc vite mais il n'aborde jamais le sujet si on ne lui en parle pas.
Dernière marque sur son corps et non des moindres, dont cette fois il ne parle jamais : sa cicatrice. Il en possède quelques unes, comme toutes les nations ayant vécues, mais la plus voyante se trouve sur son cou. Elle part de sous l'oreille et s'arrête vers le milieu du cou, et on la voit tout de suite lorsqu'on le regarde. Cela vient de deux raisons. La première vient de la Ćele Kula, la “Tour des Crânes”, ou plutôt l'histoire qui y est lié. La seconde vient du camp d'extermination de Jasenovac, où l'on tuait les serbes de toutes les manières les plus atroces qu'il soit, notamment à l'aide d'une arme nommée srbosjek, littéralement “coupe-serbe”. C'est bien pour cela que Marinko craint autant les lames désormais, et qu'il ne supporte pas la vision d'une tête coupée. Il a d'ailleurs le tic de passer sa main sur cette cicatrice dès qu'il est nerveux, et donc assez régulièrement.


Passons maintenant à son visage. Il faudrait consacrer un livre entier à ses cheveux bruns, mais résumons en disant qu'ils semblent posséder leur vie propre. Impossible de les coiffer, ils sont toujours en désordre et même le gel ne suffit pas à les faire tenir en ordre. Marinko a depuis longtemps abandonné l'idée de les discipliner, et il les laisse libre désormais. “Se coiffer avec un pétard” n'a jamais été aussi vrai. Et même si ses voisins s'amusent à le taquiner là-dessus, désormais il en rit lui aussi. Ça l'amuse de dire qu'il a un hérisson sur la tête voyez-vous. En dehors de ça, il possède tout simplement les traits des slaves : assez marqués, la mâchoire plutôt carrée... Ses yeux sont bleu alors même qu'il est brun, ce qui est courant dans son pays. Au niveau des expressions, il n'est pas rare que le coin de ses lèvres se redresse en affichant un sourire assez moqueur lorsqu'il parle avec certaines personnes, ou que ses yeux se plissent un peu lorsque quelque chose l'amuse. Il est expressif, ça on peut le dire.

Pour commencer, donnons les grandes lignes du serbe : fier, sarcastique et arrogant pour le négatif, bon vivant et... mh... Disons qu'il possède beaucoup de qualités mais que vous n'avez qu'à le découvrir vous-même d'accord ? Y'a pas mal de choses à dire sur lui après tout, il est loin de se cacher et de ne montrer qu'un seul côté de sa personnalité comme certains font. Tout dépend de son humeur du moment. S'il a envie de s'amuser, il s'amusera en venant chercher la petite bête chez la première personne qu'il croisera. S'il a envie de gueuler, il gueulera. S'il a envie de rester calme, il... non, ça ce n'est pas possible chez lui. Mais faut le comprendre aussi, à force de se faire taper sur la gueule au fil des siècles, il n'est plus très équilibré... Ou alors c'est juste qu'il est chieur, oui. C'est ce que disent tous les autres Balkans en tout cas, surtout Croatie et Albanie. La preuve, c'est que parmi ses meilleurs amis on peut noter Russie et Roumanie. Belle bande d'allumés hein ? Enfin, “meilleurs amis” est exagéré, disons seulement que c'est parmi les rares personnes qui ne sont pas excédées de son caractère. Oh, il s'attache aux gens oui, mais ça ne l'empêche pas de les gêner copieusement, que ce soit juste pour taquiner ou carrément pour essayer d'avoir l'avantage sur eux. Leur faire rater un contrat avec leur pays ? Aucun remord s'il peut y gagner quelque chose. Il se considère comme le plus fort, et ressort toujours ses petites fiertés personnelles quand on le cherche. Record non battu du régime le plus démocratique du monde durant une période, indépendance gagnée après des siècles sans jamais baisser les bras, le simple fait d'être un pur slave... Certes, on peut lui reprocher beaucoup de choses, mais vous en connaissez beaucoup des types qui peuvent dire qu'ils ont indirectement inventé l'eau chaude ?
En plus d'être fier de lui-même, de son pays, de son histoire et de ses cheveux, Marinko aime aussi rappeler que le grand champion du tennis, c'est lui, avec Novak Djokovic, ou “Nole” comme il l'appelle, et c'est aussi le champion du water-polo. Vous pouvez rigoler, mais en attendant il vous bat sur deux sport. Certes, on accuse ses champions de doperie, de trafic, tout ce que vous voulez, mais personne n'est parfait après tout mh ?.. Oh, et un détail pendant qu'on parle de tennis : Marinko est gaucher. Et oui. Et son prénom n'est pas un prénom, il le sait très bien. A la base, il s’appelait “Marin”, qui est un vrai prénom de ce coin là, mais à force de se faire surnommer Marinko par à peu près tous ceux qui le côtoyaient il l'a gardé comme sa vraie identité. Et ça lui plait, il a l'impression d'être un peu au dessus des autres, comme ça.


Si les autres l'appellent “le chieur”, ce n'est pas pour rien. Il aime s'amuser, il aime profiter de la vie, et un des meilleurs moyens qu'il ait trouvé pour ça c'est se foutre de la gueule des gens. Même quand ça peut faire mal. Il s'en fiche, il n'a pas tellement de respect. Enfin... il en a. Pour quelques slaves, pour quelques rares personnes, mais il considère qu'avec tout ce qu'on lui a mis sur le dos il n'a de compte à rendre à personne. Allié de France durant la Première Guerre Mondiale, les français ont pourtant été d'accord pour que l'OTAN lui balance des bombes sur la tronche. Il a repoussé l'Empire Ottoman, qui envahissait l'Europe depuis des siècles ? On oublie, de toute façon il refuse de reconnaître le Kosovo comme Etat indépendant ! Son pays a donné de grandes personnes comme Nikola Tesla ? Boh, de toute façon il a aussi déclenché la Première Guerre Mondiale. Il a une mauvaise réputation et le sait très bien. Et il en souffre, même s'il ne le dit pas. Faire des erreurs est normal, mais il a l'impression que l'on oublie tous ses bons côtés pour ne garder que les mauvais. A force, au lieu de lutter, il a fini par laisser tomber et ne se gêne désormais plus du tout pour emmerder lui aussi ceux qui l'ont fait souffrir. Pourquoi se priver ? Après tout Russie est dans le même cas que lui. La moitié du monde les hait, et ils leur rendent bien.
Marinko est quelqu'un qui montre peu ses peurs et qui tente de masquer ses moments de doute, mais sa tendance à être très expressif ne l'aide pas. S'il craint quelqu'un, ce qui reste rare pour une nation il faut l'admettre, il le cachera assez aisément. Il apprécie par exemple énormément Russie même si celui-ci lui a déjà fait peur quelques fois. Il existe cependant une peur qu'il ne peut contenir, mais qui heureusement pour lui ne se manifeste pas énormément : suite à plusieurs événements dans son histoire, il ne peut plus voir ce qui ressemble de près ou de loin à une tête coupée. Un crâne seul suffit, sauf si celui-ci n'est pas réel ou n'est qu'un dessin par exemple. Il paniquera également si vous le menacez d'une lame sous le cou. Vous me direz que c'est normal, après tout, oui certes, tout le monde panique avec un couteau sous la gorge. Dans tous les cas, il ne parle jamais de tout ça. Il pense souvent à son passé mais l'évoque rarement, sauf quand il cherche à montrer aux autres qu'il n'est pas le seul à avoir fait des conneries dans son histoire.


Le problème est que depuis son arrivée à l'institut, le serbe a tendance à avoir beaucoup de mal à distinguer son imaginaire de ses souvenirs et de la réalité. Il lui arrive souvent de se croire à une autre époque l'espace de quelques instants, ou alors dans un autre monde. Heureusement pour lui, cela ne dure jamais très longtemps et n'arrive pas en permanence. C'est surtout lorsqu'il dort, ou alors quand on essaie de lui faire croire à quelque chose. Si quelqu'un lui rappelle un élément de son passé, il va se croire dans le passé. Si on lui dit qu'hors de l'institut il existe des dragons, il y croira quelques minutes. Non pas qu'il soit devenu crédule, mais les médicaments ont un mauvais effet sur son intellect. Lorsque l'on perd ses repères dans le temps et dans l'espace, ce n'est clairement pas une bonne chose. Et pourtant, il continue de les prendre car les médecins arrivent à chaque fois à le convaincre que ce ne sont pas des médicaments mais autre chose, comme des bonbons ou des pilules pour... voyager dans le temps ou dans les mondes. Oui, bon, d'accord, il est sûrement un peu con dans les bords à la base et ça n'a rien arrangé, mais c'est une sorte de cercle vicieux qui s'est installé pour sa prise de médicaments. Il sait qu'il ne doit pas les prendre, mais le fait tout de même dans l'espoir qu'un jour son corps s'y habitue, et qu'il puisse alors sortir de ce lieu. Il n'aime pas l'institut, il veut rentrer chez lui, il veut juste ne pas revivre certaines scènes de son passé et ne veut plus se prendre pour quelqu'un qu'il n'est pas et qu'il ne sera jamais. Vous n'imaginez pas combien de fois il a déjà revécu la mort de Yougoslavie et celles de toutes les personnes qui ont comptées pour lui. Depuis quelques temps, ces moments lui reviennent moins et il lui arrive plus souvent de s'imaginer être quelqu'un d'autre dans un autre monde, mais il ne sait vraiment pas ce qu'il préfère. Il s'embrouille lui-même lorsqu'il essaie d'y penser, d'y réfléchir, et finit toujours par abandonner. Lui qui déteste baisser les bras d'ordinaire se retrouve bien plus défaitiste qu'autrefois à cause de tout ce qu'on peut faire subir aux nations dans cet institut.



• Pseudo : Casabianca
• Age : 17, toujours ~
• Depuis combien de temps RP vous ? Depuis que les poules ont des dents.
• Comment avez vous trouvé ce forum ? : Par les admins
• Code du règlement : Je l'ai déjà mis sur mon autre fiche, j'ai besoin de le chercher encore ? :c
• Des commentaires ? Je suis serbe. Le Kosovo est serbe. Les Balkans sont serbes. Le monde est serbe.
Et toi ?



"Le péché est moins grand d'incendier une église que de calomnier une vierge."





Histoire



Quand on lui avait dit qu'il allait falloir quitter la Serbie pour aller dans un institut où on ferait en sorte qu'il ne soit plus un pays, il avait refusé. Et puis finalement il était là. Il ne savait même plus comment il était arrivé. S'il avait été forcé, s'il y était finalement allé de son plein gré, si on l'avait drogué, assommé, si c'était il y a deux jours, deux mois ou deux ans... Mais dans tous les cas, désormais il était là. On lui disait de prendre les médicaments qu'on lui donnait, alors il les prenait. Et il ne savait plus toujours qui il était, où il était, ce qu'il était... ou même quand il était. Actuellement il se sentait plutôt... calme, oui, c'est le mot. Il était Marinko Jovanović, nation de la Serbie, il était en 2016, et il était dans un institut, enfermé avec d'autres nations, et on leur faisait croire qu'ils étaient là car ils gênaient leur pays, leur gouvernement. Comment c'était possible ?.. Mais après tout peut-être qu'ils avaient raison. Sinon pourquoi tout le monde se serait accordé là dessus ?
Dans tous les cas, désormais, il ne savait plus tellement ce qu'il foutait là, quand cette merde s'arrêterait... Et il n'y pensait plus. Il se laissait emporter, il faisait ce qu'on lui disait, il gardait simplement la tête haute devant les autres nations pour ne pas se montrer comme ça. Il ne pouvait pas se montrer comme ça, il devait tenir sa réputation de nation indépendante, fière de l'être, forte et puissante, ayant réussit à récupérer son territoire après six siècles de domination... Ou quatre siècle ?.. Il ne savait plus... plus du tout. Il avait oublié des pans entiers de son histoire, il le savait, mais il ne pouvait rien y faire. Peut-être qu'il finirait par tout oublier, par partir complètement dans ces mondes qu'il s'imaginait parfois.

Il faudrait peut-être un jour qu'il sorte un peu plus de sa chambre, qu'il se mêle plus aux autres nations. Des fois qu'elles aient des idées pour partir d'ici et rentrer, pour retrouver leurs peuples. Si une évasion était prévue, il voulait en fait partie et pas rester dans sa chambre comme un idiot.

Mais il venait de prendre ses médicaments et il se sentait partir à nouveau.
Les lumières devinrent floues au dessus des yeux alors qu'il restait allongé dans son lit.
Sa vue se brouilla. Il repartait dans un de ses rêves.
Peut-être qu'il y resterait cette fois.


"Notre passé fut sinistre, notre présent est invivable, heureusement qu'on n'a pas d'avenir !"


Dernière édition par Serbie / Marinko le Dim 1 Mai - 21:47, édité 11 fois
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
21/100  (21/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kosovo est serbe, vous êtes serbes, le monde est serbe. | Serbie

Message par Angleterre / Arthur le Mer 27 Avr - 15:30

Pas rebienvenue. Et pas bon courage. (Love ♥ )
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
70/100  (70/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kosovo est serbe, vous êtes serbes, le monde est serbe. | Serbie

Message par Irlande/Erlina le Mer 27 Avr - 15:36

Je refuse d'être serbe.

avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
60/100  (60/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kosovo est serbe, vous êtes serbes, le monde est serbe. | Serbie

Message par Prusse / Gilbert le Mer 27 Avr - 16:31

Rien.

_________________
NATION, ARMY

   
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
45/100  (45/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://del-ightful.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kosovo est serbe, vous êtes serbes, le monde est serbe. | Serbie

Message par Irlande du Nord/Gareth le Mer 27 Avr - 18:40

GNIEH gniehehehehehhehehehehehehh *va baver plus loin.*
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
35/100  (35/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kosovo est serbe, vous êtes serbes, le monde est serbe. | Serbie

Message par Staff le Lun 2 Mai - 12:46

Nous te souhaitons la (Re)bienvenue parmi nous !



Ta fiche est validée, tu intégreras le groupe Jusquiame, et tu iras donc dans l’aile n° 2,chambre n°3.

Ton nombre de crédits s’élève à présent à 10
Ta jauge de conscience est de 21%

Tu dispose donc également de 7 Univers Alternatifs et 2 Périodes Historiques à choisir parmi ceux disponibles.

Tu peux dès à présent errer dans l’institut, commencer à rp et passer en chatbox. Mais tu peux aussi commencer ton Journal de Bord, ainsi que rédiger ta Fiche de Relations.

Bon jeu parmi nous et amuse toi bien à Hetalia : Beyond Insanity.

avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kosovo est serbe, vous êtes serbes, le monde est serbe. | Serbie

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum