[JOURNAL] "N'étaient les nuages, on ne jouirait pas du soleil." [Proverbe irlandais] || Irlande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[JOURNAL] "N'étaient les nuages, on ne jouirait pas du soleil." [Proverbe irlandais] || Irlande

Message par Irlande/Erlina le Sam 4 Juin - 15:34




MARDI 15 MARS


Je suis arrivée à l'institut il y a quelques semaines.

(Ou peut-être un peu moins...)

Enfin... Le psy que je vois m'a conseillée d'écrire une sorte de... Journal... Je ne sais pas trop ce que ça va m'apporter, mais au moins pourrais-je garder une part de mes réflexions quelque part.

Alors, allons-y.

Je suis Erlina Ó Ceallaigh, et je suis l'incarnation de l'Irlande. Je suis rousse, j'ai des tâches de rousseurs, j'aime la bière et les légendes. Je suis l'aînée de ma fratrie et on ne peut pas dire qu'on s'entend tous parfaitement bien. J'ai d'ailleurs une relation bien conflictuelle avec Gareth, qui représente l'Irlande du Nord. (C'est une histoire compliquée. Ce n'était pas comme ça, avant.)

Depuis un certain temps, nos dirigeants nous envoie tous dans un institut, aux États-Unis. Je ne sais plus trop quelle raison a été invoquée, mais le fait est là – nous y sommes. Conformément à ce qui est prévu, je vois un psy – celui-là même qui m'a conseillé de tenir un journal.

A vrai dire, je ne me suis que peu ouverte à lui. Comment lui, un simple humain, pourrait prétendre comprendre ce que vivent et ressentent nous autres Nations depuis des siècles ? C'est compliqué, difficile. J'ai beau faire confiance relativement rapidement aux personnes que je rencontre (je le sais), je n'ai pas envie de m'ouvrir à lui.

Et quoi, lui parler de mes problèmes familiaux peut-être ?

(Il y aurait beaucoup à dire, après tout.)

Bon, à la limite, je préfère encore écrire dans ce journal...

J'ai l'impression d'aller bien, pourtant. Je sais que j'ai parfois le sommeil agité, mais globalement je ne me souviens pas vraiment de mes rêves. Je ne sais pas vraiment ce qui se passe dans mon inconscient. J'arrive à me souvenir de mon passé, enfin... Je crois ? Il y a des moments que j'aimerais oublier, mais... Ils me reviennent toujours en mémoire.

(Mais c'est vrai que je ne me fixe pas sur d'autres souvenirs...)

Enfin... Pour l'instant, je me sens bien. Je pense que je réécrirais un peu, plus tard, histoire de parler de ce qu'il se passe ici. Cela me paraît être un compromis raisonnable...

(Mais peut-être que je parlerais un peu au psy, tout de même.)

(Une prochaine fois.)

Je n'ai plus vraiment envie d'écrire, à présent...

Je vais m'arrêter ici pour aujourd'hui.

A-Lice | Never-Utopia

avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
60/100  (60/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [JOURNAL] "N'étaient les nuages, on ne jouirait pas du soleil." [Proverbe irlandais] || Irlande

Message par Irlande/Erlina le Sam 4 Juin - 15:37




JEUDI 17 MARS


Aujourd'hui, c'est mon anniversaire. Le Saint Patrick's day.

Je crois que je ne me suis jamais sentie aussi seule.

Oh, Keyne est venue me voir, pourtant. Elle était avec moi, et elle a été adorable.

(Comme d'habitude.)

Mais Gareth m'a tout renvoyé en pleine face. J'étais seule, je le suis encore.

Je n'ai pas vraiment le cœur à écrire, à vrai dire.

Je crois que je vais juste prendre mes médicaments et aller dormir, à présent.

J'aimerais que cette journée ce soit passée autrement.


A-Lice | Never-Utopia

avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
60/100  (60/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [JOURNAL] "N'étaient les nuages, on ne jouirait pas du soleil." [Proverbe irlandais] || Irlande

Message par Irlande/Erlina le Sam 4 Juin - 15:38




DIMANCHE 24 AVRIL


Je commence à douter.

Je sais que ça fait longtemps que je n'ai pas écris dans ce journal, que c'est seulement ma troisième entrée, mais...

Mais, entre-temps, je n'ai pas eu l'envie ni ressenti le besoin d'écrire.

Là, pourtant... Je doute, oui. Je doute et me questionne sur ma propre folie.

Il y a quelques jours à peine, je me prenais pour une pirate.

A force, je ne sais même plus si c'est un rêve ou une réalité...

Tout me revient avec force.

Je me souviens des vagues, du vent sur ma figure, de la bière que je buvais à la taverne gérée par Gilbert. Je me souviens de mon navire, fier, qui s'élançait sur les mers à la recherche de nouveaux trésors. Je me souviens de mon équipage, de ce mari infidèle que j'avais fui, des gens que je côtoyais et aimais ou détestais.

Je me souviens du jour où j'ai acheté mon navire, de ma dispute avec Gareth car nous voulions tous les deux le même ; je me souviens qu'on l'a acheté à deux, et qu'il est devenu mon second. Je me souviens de ma tendresse envers lui, de tous les rires qu'il provoquait chez moi. Je me souviens l'avoir prit dans mes bras et lui avoir dit que je l'aimais.

(J'espère que lui ne se souvient pas de ça. On n'en a pas reparlé, au moins...)

Je me souviens d'Arthur et de ma rivalité-amitié avec lui. Je me souviens que j'adorais le taquiner et le provoquer. Je me souviens que je buvais avec lui, qu'on se rencontrait parfois sur les mers et qu'on se lançait des défis. Je me souviens que j'avais confiance en lui.

Je me souviens de Keyne, forte pirate, de notre complicité et de la compréhension mutuelle de notre état. Elle comme moi étions des femmes pirates et trouver le moyen de se faire respecter en tant que telle. Je me souviens qu'elle y arrivait, vraiment bien, je me souviens de son visage un peu plus fermé, de sa cicatrice sur la joue. Je me souviens qu'elle ressemblait à ce que je suis moi, et ça me fait peur.

(Je ne veux pas qu'elle devienne comme moi...)

Je me souviens de Vicente, corsaire de son état, qui m'a draguée et dans le lit duquel je me suis retrouvée.

(Mais est-ce que cela c'est bien produit... ? Je pense que oui, mais... Vu que le reste est faux, est-ce que ça l'est aussi... ?)

Je me souviens qu'on avait une certaine complicité, et que c'était agréable de parler avec lui comme on le faisait.

Je me souviens de Francis et de Matthew, eux aussi corsaires. Francis, toujours égal à lui-même, Matthew qui semblait un peu plus affirmé. Je me souviens de Gilbert qui me servait les bières et que j'invitais à boire avec nous.

Je me souviens de tout ça. Je me souviens de la sensation du sable sous mes pieds nus lorsque j'étais sur la plage, des corps qui tombaient devant moi lors des attaques, de l'odeur du sang qui m'attaquait, de l'eau dans laquelle j'aimais à me perdre, du bois de mon navire sous mes doigts, je me souviens de Gareth d'Arthur Keyne Vicente Matthew Gilbert Francis je me souviens d'eux de nous de ce qu'il se passait je

[Il y a un blanc, certainement d'un petit moment ; l'encre est différente après.]

J'ai peur. Je doute. Est-ce que je deviens vraiment folle ? Tous ces souvenirs ne sont donc rien ?



Ils avaient raison depuis le début ?

Je... Je ne sais pas si je peux croire ça. Je, c'était collectif, peut-être... Nous ne sommes pas fous. Je ne peux pas croire que nous soyons tous fous.

Ce serait... Trop.

Je dois rester concentrée sur cette idée. Nous ne sommes pas fous. Je ne suis pas folle. C'était un délire collectif, oui, mais... C'était tellement réel... Peut-être que...

Ça ne change rien, après tout. Nous sommes encore sains d'esprits. Je le sais.

Je ne dois pas douter.

Ce n'était qu'un rêve.

Dans la réalité... Gareth n'est pas aussi gentil avec moi, et je n'ai pas confiance en Arthur, et je n'ai jamais couché avec Vicente, et Keyne n'est pas si dure, et Francis et Matthew et Gil...

Dans la réalité, tout est différent.

... J'aimerais tellement que ce rêve soit réel

A-Lice | Never-Utopia

avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
60/100  (60/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [JOURNAL] "N'étaient les nuages, on ne jouirait pas du soleil." [Proverbe irlandais] || Irlande

Message par Irlande/Erlina le Sam 4 Juin - 15:44




MERCREDI 27 AVRIL


J'ai parlé au psy. Pour le rêve collectif, pour... Pour le fait que j'aurais aimé y vivre.

Il m'a demandé pourquoi, alors je lui ai juste dit que certaines choses là-bas était mieux qu'ici.

La séance s'est terminée ensuite.

Tout paraissait si simple là-bas... Je fuyais l'Irlande, naviguait sur les mers, j'étais entourée, j'étais heureuse... Vraiment heureuse.

J'avais Gareth, j'avais l'amitié d'Arthur et de Keyne, de Vicente et de Francis et de tous les autres... Seul Kenny manquait à l'appel.

Mais... Mais cette situation me rendait heureuse. Alors que là, dans la réalité, je... Je ne suis pas malheureuse mais...

… Il y a tellement de choses qui me manquent.

A-Lice | Never-Utopia

avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
60/100  (60/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [JOURNAL] "N'étaient les nuages, on ne jouirait pas du soleil." [Proverbe irlandais] || Irlande

Message par Irlande/Erlina le Sam 4 Juin - 15:45




VENDREDI 13 MAI


Je me souviens de mes rêves.

C'est assez étrange, mais plus le temps passe, plus ils me semblent concrets et réels. Je ne sais pas si c'est une conséquence des médicaments ou non...

Mais... Je veux continuer de rêver, toujours plus. Alors... Je prends de plus en plus de médicaments, ou du moins, contrairement au début, je les prends lorsqu'on me les donne. Je... C'est plus agréable ainsi. Il se passe tellement de choses biens et belles dans ces rêves....

Je veux pouvoir les continuer autant que possible.

A-Lice | Never-Utopia

avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
60/100  (60/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [JOURNAL] "N'étaient les nuages, on ne jouirait pas du soleil." [Proverbe irlandais] || Irlande

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum