"Eternity is what a moment seems when I am lost inside this dream, when I can't speak and I can't scream and I can't feel anything." | Scotland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Eternity is what a moment seems when I am lost inside this dream, when I can't speak and I can't scream and I can't feel anything." | Scotland

Message par Écosse/Kenneth le Dim 14 Fév - 23:00



DOSSIER MEDICAL


• Nation représentée : Écosse.
• Nom et prénom : Kenneth Mackenzie
• Âge : (Age apparent) 27 ans.
• Date d'anniversaire : 30/11
• Sexe : Masculin.
• Poids : 79kg
• Taille : 1m82
INFOS



RENSEIGNEMENTS


• Vous projetez vous mieux dans des mondes imaginaires ou dans le passé ? :
Monde imaginaire.
• Avez vous une peur particulière ? :
Peur panique de l'obscurité, claustrophobie.
• Avez vous un objet fétiche ? :
Un bracelet en étain qui a l'air aussi vieux que son propriétaire...
• Que faites vous principalement durant votre temps libre ? :
Lire, jouer d'un instrument, chanter parfois, faire  du sport, beaucoup de sport, quand son corps le lui permet...
• Avez vous des talents artistiques, sportifs ou techniques ? :
Talentueux dans les domaines musicaux, et semble posséder de fortes connaissances en joaillerie (même si ça lui est plus trop utile aujourd’hui).
Niveau sportif, il est imbattable au tir à l'arc, et est doué en escrime. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il est également très bon en tennis, bien que ce dernier sport ne semble pas particulièrement l'intéresser.
On peut noter qu'il aime beaucoup le rugby et le football, mais qu'il ne possède pas un niveau exceptionnel dans ces deux sports…. Surtout au foot.
Il n'est pas trop mauvais en dessin non plus.
• Qu'est-ce que vous appréciez particulièrement ? :
La musique, le sport, les chiens, les licornes, l'histoire, les grands espaces, l'argent...
• Qu'est-ce qui au contraire peut vous rebuter ? :
L'obscurité, les espaces restreints, les petites bestioles dégueues, le poisson, le chocolat, les Anglais, qu'on se moque de lui, de son pays, de ses traditions ou de son kilt. Entre autres.






(647 mots)

Autant dû à son caractère qu'à son physique, Kenneth c'est pas le genre de type qu'on peut louper dans la rue…
Comment, pourquoi ? Lisez les quelques lignes qui suivent, et vous comprendrez ce que je veux dire~
C'est dû à sa carrure tout d'abord Kenneth est grand, plus d'un mètre quatre-vingt (un mètre quatre-vingt-deux, pour être précis) et bien bâti. Ses épaules sont larges, ses bras musclés, et il possède le fameux « six-packs », que j'appellerais simplement des abdos travaillés, et bien formés.
Le tout pour un total de soixant-dix-huit kilos !
Sa morphologie forme naturellement un V, notons donc que ses hanches sont plus étroites que ses épaules.

Sa peau est blanche, très blanche, c'est celle du rouquin par excellence, celle qui est ultra sensible au soleil : il ne bronze pas non, mais les coups de soleil il les choppe dès qu'il met le nez dehors en été… C'est pour ça qu'il ne met pas le nez dehors en été d'ailleurs. Elle n'est cela dit pas parsemée de tâches de rousseur comme on pourrait s'y attendre, bien que l'on puisse en trouver sur ses épaules et son dos. De nombreuses cicatrices, plus ou moins longues pevent être aperçues çà et à, bien qu'Ecosse semble souvent tenter de les cacher...
Je rajouterai qu'elle peut parfois être parcourue de boutons, et que quelques grains de beauté sont éparpillés ça et là, mais aussi qu’elle est terriblement sèche. Kenneth n’en prend pas soin, jamais. Pas le temps, mais surtout pas l'envie, s'en résulte une peau sensible à tous types d'agressions, gerçant à la moindre occasion.
C'est douloureux, mais pour être tout à fait sincère, il s'en fout, il fait avec, parce que ça finit toujours par passer, de toute façon.
Bon, passons, allons dans les détails~!

Ses cheveux tout d'abord. Ils sont coupés court et très rarement coiffés (sauf si on admet le fait que secouer la tête le matin après la douche est une façon correcte de se coiffer). Ils sont naturellement auburn, un brun-roux pas toujours assumé qu'il avait fut un temps l'habitude de cacher sous diverses teintures, bien que cela ait fini par lui passer.
Il n'en prend d'ailleurs pas beaucoup plus soin que sa peau, ce qui les rend assez secs au toucher.
Dernier détail, quand Kenneth se laisse pousser les cheveux, ces derniers bouclent.

Pour continuer ensuite, son visage !
Il est assez long, et ses traits sont relativement peu marqués. Ses pommettes ne ressortent pas, et son nez est pointu et tordu, dû aux nombreux combats auxquels il a participé, et qu'il n'a pas toujours gagné, soyons sincères.
Ses lèvres sont fines, roses et, comme dit plus haut, souvent gercées.
Ses yeux, légèrement en amande, sont de couleur vertes. Ils sont surmontés par d'épais sourcils (mais épais... Épais humains hein. C'est pas comme Arthur qui a des sourcils digne d'un alien...)

J'ajouterais qu'il lui arrive parfois de se montrer pas rasé, les jours de flemme.

Pour finir, je dirais que d'un point de vue vestimentaire, Kenneth est plutôt... Simple. Il n'est pas du genre à se casser la tête en général, surtout pour ça. Il n'est pas du genre à se casser la tête en général, surtout pour ça. Souvent en jean, parfois une chemise, souvent un t-shirt, le tout accompagné de simples baskets ou de Doc Martens.
Le kilt est plus rare, bien que présent dans son placard. Kenneth ne le sort que pour les grandes occasions, ou quand l'envie de porter la tenue traditionnelle de chez lui, lui prend !

J'ajouterais en dernier que Kenneth a les oreilles percées, deux trous à chaque lobe et un hélix à l'oreille gauche, auxquels il ne porte que de simple anneaux en or. Son corps est également marqué pas de très nombreux tatouages éparpillés un peu partout. Il représentent surtout d'anciens symboles celtes et de quelques animaux plus ou moins stylisés.


(949 mots)

Comment ça se passe dans sa tête ? Oh bah, plutôt bien.
Bon, disons-le, Kenneth, c'est un drôle d'énergumène, quelqu'un qui marque, dont on se souvient, un genre de type qu'on croise pas à tous les coins de rue, une personne un peu bizarre bien qu'il serait inutile de le faire interner.
Kenneth il n'est pas fou. Il est juste…
Juste…
Écossais.
Oui oui, vous lisez bien, et je ne me suis pas trompée, écossais, c'est le terme !

Mais bon, « écossais » hein, qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire ? C'est vague. Puis, écossais, ça peut vouloir dire tellement de choses différentes...

Le Highlander, fier et -plus trop- sauvage ? Le William Wallace des temps modernes ?
L’oncle Picsou sans attributs animales ?
...Moui il se rapproche plutôt du dernier, mais sans le grand manoir à lui tout seul et les montagnes d'or, à son plus grand regret.

*ahem*

Essayons d’être sérieux cinq minutes !

L’une des premières choses à savoir sur Kenneth, c’est qu’il a un tempérament de feu.
Bien que d’apparence calme, il faut comme on dit, se méfier de l’eau qui dort, car lui, c’est une véritable bombe à retardement.
Calme et silencieux, il peut passer des heures simplement assis -ou couché- dans un canapé, à surfer sur internet grâce à son ordinateur ou son téléphone sans piper mot à aucun moment si le besoin ne s’en fait pas sentir -ou si quelqu’un n’a pas décidé de venir discuter avec lui. D’apparence, il est plus proche de la simple force tranquille, celui qui se prend pas trop la tête et pourtant...
Et pourtant, un petit rien suffit à le faire démarrer au quart de tour, les sautes d’humeur avec lui c’est presque quotidien. Il réagit très mal face à une contrariété, et les imprévus l’agacent au plus haut point. Alors il s’énerve, il se plaint -parce que c’est bien de se plaindre-, il grogne, il jure… Lorsque que quelque chose l’irrite, tout le monde le sait, mais sincèrement, il n’en a pas grand chose à faire, et il n'y a pas grand chose à faire pour que cela s'arrête. Il faut donc attendre que la colère soit passée… A part peut être lui en foutre une, mais ça, c’est un acte réservé uniquement aux plus téméraires d’entre nous, car le coup sera probablement renvoyé dans la seconde.
Ça jure totalement avec ce qu’il est quand il est tranquille hein ?
Bon, il lui arrive parfois qu’il ait un léger temps de latence, et qu’alors sa colère ne s’abatte pas immédiatement, mais là, c’est uniquement dans ses bons jours, et ces derniers sont relativement assez rares.
Un rien l’irrite, comme dit quelques lignes plus haut. (Vous suivez ?)

Bien, maintenant que vous savez, vous saurez donc que c’est quelqu’un à prendre avec des pincettes, si on veut pas qu’il se vexe et donc qu’il en devienne insupportable.

Mais bon, hein, Kenneth, ce n’est pas qu’un gueulard -même si ça a tendance à être la première chose qu’on apprend sur lui. En dehors des crises, c’est quelqu’un de très différent, comme on peut s’y attendre.
De manière générale, c’est quelqu’un qui se montre volontiers souriant et serviable -surtout s’il y a récompense contre son labeur, parce que bon, il est quelque peu opportuniste et fait rarement les choses de bon coeur-, et bien que l’on puisse parfois lui reprocher d’être bruyant, il n’en est pas moins sympathique et relativement chaleureux.
Bien que peu avenant -il paraît que son air continuellement renfrogné intimide les moins valeureux-, il peut se révéler de bonne compagnie…
Si on l’agace pas, du moins. (Vous suivez toujours ?)

En dehors de tout ça, il reste quelqu’un de très sûr de lui, qui n’a pas peur d’aller vers les autres -bien qu’il préfère que les autres viennent à lui, mais bon bref-. Il n’est pas particulièrement sociable sans pour autant être un solitaire, disons qu’il préfère s’entourer du nécessaire, ce qui explique probablement pourquoi son carnet d’adresse n’est que peu fourni -si on oublie les quelques numéros de jeunes filles qu’il n’a connues que pour un soir.
Un soir oui, et rarement plus. Kenneth n’est dans l’ensemble pas particulièrement sérieux dans la vie de tous les jours, surtout quand on en vient aux histoires de coeur. C’est trop prise de tête pour lui, et si y a bien une chose qu’il déteste dans la vie, c’est les casses-tête. Puis les sentiments, c’est pas son truc en général.

Pour en revenir à ce que je disais un peu plus haut, Kenneth n’est pas quelqu’un de sérieux dans la vie, et j’ajouterais même qu’il lui arrive de faire preuve d’un sacré manque de maturité pour une nation de son âge.
Il a presque 2000 ans, mais en réalité il stagne autour de quinze mentalement.
Bah, ouais… Peut-on vraiment considérer qu’il est mature sachant qu’il a appris à jouer de la cornemuse -une arme de destruction massive selon certain sites internet douteux- juste pour le plaisir de vriller les tympans des autres, et qui a appris à jouer de la guitare juste pour draguer les filles ?
...Le pire étant que ça a tendance à marcher, et qu’il utilise toujours cette technique assez douteuse -aussi douteuse que les sites dont il est question, un peu au-dessus- quand il en a l’occasion.


Pour terminer… ?
Je dirais que vous en savez assez pour savoir comment Kenneth marche en général… Pour plus de détails, pourquoi ne pas voir avec le concerné~ ?

Petite note : Kenneth est nyctophobe (Phobie caractérisée par une peur intense de l'obscurité.) En gros, il a peur du noir ouaip, comme les gosses. Très très peu de personnes sont au courant cela dit.



• Pseudo : Tam c:
• Age : 20 ans.
• Depuis combien de temps RP vous ? Environ 7 ans.
• Comment avez vous trouvé ce forum ? : On m'a filé le lien sur Skype-
• Code du règlement : (validé)
• Des commentaires ?  Oui je sais Kenneth a les cheveux rouges vifs partout sauf sur mon ava mais j'avais la flemme de modifier la couleur pour chaque image orz
Et toi ?



"If time's a song, I won't wait for its reprise."




Test rp


(447 mots)

L'une des questions que l'on pourrait se poser à propos de Kenneth pourrait facilement être la suivante : pourquoi lui ? Pourquoi a-t-il été envoyé à l'institut, lui ?
Alors qu'il n'est même pas un pays… Concrètement… Juste une région. Il n'a pas de pouvoir particulier, et son avis importe assez peu en règle général.
Alors pourquoi ? Quel intérêt de se débarrasser de lui ?
Et pourtant… A sa façon, lui aussi, il était gênant.
Malgré l'échec du référendum de 2014, l’Écosse n'en démordait pas bien au contraire. Au sein du peuple, le regret se faisait de plus en plus sentir. Pourtant, il n'était pas question pour le Royaume-Uni de perdre ainsi l'Ecosse et tout ce que cette nation pouvait apporter.
Alors ainsi la nation, représentante de ce désir d'indépendance, la rebelle devenait trop gênante.
Mais il était encore temps de le faire disparaître : sans la nation pour éveiller le peuple, ce dernier redeviendrait docile. N'était-ce pas ce qu'il y avait de plus important ? Kenneth ne manquerait à personne de toutes façons.

Le gouvernement écossais s'était opposé  à cette décision, mais leur avis ne comptait pas.

Ecosse dû quitter ses fières Highlands pour cet institut aux USA, mais il n'y est pas allé sans se débattre. Son arrivée se fit houleuse, et l'indomptable nation avait causé bien des problèmes. Refusant strictement d'écouter ce qu'on pouvait bien lui dire, crachant aux visages des médecins les médicaments que l'on pouvait lui donner…
Kenneth ne savait pas pourquoi on l'envoyait ici, avec les autres nations. Il s'en fichait, complètement. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il n'était pas question pour lui de devenir un vulgaire pantin, accro à une quelconque substance, sous l'effet constant de ce qu'on pouvait lui donner.

L'Ecosse n'avait jamais été un pays docile, et il ne comptait certainement pas commencer maintenant. Il trouvait toujours une combine… Toujours.
Malheureusement… Le laisser courir n'était pas au programme.
On usa de quelques stratagèmes, avant que finalement la violence ne soit de mise pour qu'enfin l'écossais ne cède…

Aujourd'hui, il se trouve encore là-bas. Il semble calme, bien plus tranquille qu'à son arrivée… Sa dépendance n'est pas la plus visible, bien qu'une courte discussion avec suffira à voir qu'il a énormément changé. Il semble souvent ailleurs, se perdant dans d'étranges rêveries… La médication dont il ne peut plus se passer lui donne bien du mal à discerner ses délires de la réalité.
Depuis quand ? Depuis quand était-il ici ? Depuis quand prenait-il ses médicaments… ? Et puis même, pourquoi devait-il les prendre déjà ?
Il ne s'en souvenait plus.
Mais si les médecins lui disaient que c'était bon pour lui… Ca ne pouvait qu'être vrai, n'est-ce pas…?


"I won't let this place overshadow my birthright.."


Dernière édition par Écosse/Kenneth le Lun 15 Fév - 0:59, édité 5 fois
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
20/100  (20/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Eternity is what a moment seems when I am lost inside this dream, when I can't speak and I can't scream and I can't feel anything." | Scotland

Message par Staff le Lun 15 Fév - 1:11

Nous te souhaitons la bienvenue parmi nous !



Ta fiche est validée, tu intégreras le groupe Ancolie, et tu iras donc dans l’aile n° 1 pour occuper la chambre n° 3.

En raison de la promotion actuel, ton nombre de crédits s’élève à présent à 20.
Ta jauge de conscience est de 20%

Tu dispose donc également de 8 Univers Alternatifs et 1 Période Historique à choisir parmi ceux disponibles.

Tu peux dès à présent errer dans l’institut, commencer à rp et passer en chatbox. Mais tu peux aussi commencer ton Journal de Bord, ainsi que rédiger ta Fiche de Relations.

Bon jeu parmi nous et amuse toi bien à Hetalia : Beyond Insanity.  

avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Eternity is what a moment seems when I am lost inside this dream, when I can't speak and I can't scream and I can't feel anything." | Scotland

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum