Keep calm, and play rugby. | Pays de Galles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Keep calm, and play rugby. | Pays de Galles

Message par Pays de Galles / Keyne le Mar 23 Fév - 0:32



DOSSIER MEDICAL


• Nation représentée : Pays de Galles
• Nom et prénom : Keyne Glyndŵr
• Âge : (Age apparent) 25ans
• Date d'anniversaire : 01/03
• Sexe : Féminin
• Poids : 70 kg
• Taille : 1m61
INFOS



RENSEIGNEMENTS


• Vous projetez vous mieux dans des mondes imaginaires ou dans le passé ? :
Keyne se porte bien mieux dans les mondes imaginaires.
• Avez vous une peur particulière ? :
 La jeune galloise à peur d'être ignoré ou pire encore oublié. De plus, bien que cela peut-être étrange, elle craint de s'énerver un jour en public. Il faut dire que ce n'est pas ce qu'il y a de plus agréable à voir chez elle.
• Avez vous un objet fétiche ? :
 Effectivement, Keyne possède un simple collier avec un pendentif représentant le dragon de son drapeau.
• Que faites vous principalement durant votre temps libre ? :
Keyne aime énormément lire. Vous vous doutez aussi qu'elle aime pratique le rugby, et un peu de football. Elle aime aussi les longues balades à pied au travers des paysages de son pays.
• Avez vous des talents artistiques, sportifs ou techniques ? :
Rugby, bien évidemment ! Bien qu'elle soit une femme, il ne vaut mieux pas plaisanter sur ce sujet là avec elle. Comme dit plus haut, elle joue aussi du foot. Côté artistique, fut un temps où elle jouait du Crwth (non, je n'ai pas oublié de voyelle). Désormais, et surtout grâce à de nombreux groupe de rock présent chez elle, la galloise joue du synthé. Elle écrit aussi des poèmes, par ailleurs.
• Qu'est-ce que vous appréciez particulièrement ? :
Le calme. Elle y est habitué, entre ses plaines et ses moutons. D'ailleurs, elle aime énormément la nature. A contrario, et bien qu'un peu étonnant, elle aime l'ambiance régnant dans ses matchs de rugby. Elle s'y sent à l'aise.
• Qu'est-ce qui au contraire peut vous rebuter ? :
Qu'on puisse confondre son peuple avec le peuple anglais. C'est de très loin d'une des pire idées à avoir.






(1062 mots)
Le physique de la galloise ? Il n'a rien de particulier, en somme. Il est plutôt commun à celle des jeunes femmes de son pays. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle ne s'en est jamais inquiété, même si vu de l'extérieur, il semblerait que certains points ne soient pas réellement correct chez elle.
Effectivement, il est possible que la jeune femme soit comme qui dirait en situation de « surpoids ».  Bien que dans notre langage on pourrait la définir comme une personne « chubby », le bilan médical n'est pas exactement du même avis. Il faut dire que sa petite taille n'aide pas énormément à arranger ce côté là. Bien qu'un mètre 61 soit réputé pour être une taille tout à fait convenable chez la nation, il peut s'avérer qu'elle soit aussi vue comme relativement minime pour d'autre pays. 
Oh ! Mais ne vous en faites pas pour cela. Elle sait se faire remarquer lorsqu'elle le souhaite, et plus encore, par son statut de rugbyman, autant dire que plus que ce fameux « surpoids » est aussi dû à des muscles bien formés, preuves irréfutables de sa force. Autant dire que ses plaquages se font, en général, douloureusement ressentir. Elle tente encore maintenant de s'entretenir, mais cela devient de plus en plus difficile pour la demoiselle, à cause bien évidemment d'une fatigue souvent présente ces derniers temps. Après tout, on ne peut pas dire que cela soit sa première préoccupations, malheureusement. Elle ne perd pas pour autant toute ses années d'entraînements, mais cela pourrait bien un jour ou l'autre en pâtir.
Par ailleurs, cela ne lui retire pas un charme bien à elle. Son apparence lui donne droit à des hanches bien présentent, dont elle peut parfaitement se vanter. C'est par cela que l'on peut dire qu'elle possède une morphologie en « A ». Enfin, un petit « A », étant donné que ses épaules ne sont que légèrement moins larges que ses cuisses. Peu de personnes le remarque, à cause du type de vêtement qu'elle peut porter, principalement. Mais nous parlons de ce détail un peu plus tard. 

Désormais, il faut porter attention à son visage. Première chose à savoir, c'est qu'elle possède des yeux verts, assez clair, d'ailleurs. Un ton qui ressemblerait à s'y méprendre aux prairies et plaines de chez elle. C'est d'ailleurs bien ce qui la rend fière de ses yeux. Elle-même charmé par la ressemblance avec ce qui rend son pays assez réputés. Pour continuer, on peut dire qu'elle a des lèvres légèrement pulpeuses. Elle peut parfois en être complexé, mais ce n'est généralement pas une chose qu'elle tentera de cacher par on ne sait quel moyen. Cependant, elle évite quand les conversations tournent autour du visage, et plus particulièrement de cette zone là... Mais ne nous égarons pas. Vous devez sûrement vous demander désormais « Qu'en est-il de ses sourcils », pas vrai ? Savoir si oui ou non ils ont aussi eu le droit à cette monstrueuse pilosité au dessus des yeux ? Et bien la réponse est... Non. Au risque de vous décevoir, bien qu'effectivement ils soient peut-être un peu plus « épais » que pour d'autre femmes du monde, Keyne se les épile. Elle n'a beau pas être énormément coquette, elle préfère éviter les réflexions désopilantes sur des... Poils, en utilisant cette manière. Pour continuer, la jeune femme a aussi le droit à quelques tâches de rousseurs apparentes principalement sur son nez. Mais ces dernières sont bien présente sur d'autre parties de son corps.
Tout cela est alors « assemblé » sur un visage de forme plutôt ronde, mais bien dégagé de tout cheveux gênants. Oui ! Parlons en de ses cheveux. Autant le dire tout de suite : Ils sont longs, épais, difficile à dresser. Des mèches tombent d'ailleurs régulièrement devant elle, ce qui l'oblige à attacher une bonne parties en arrière, créant une mini-queue de cheval. Quant à leurs longueurs, ces derniers arrivent jusqu'à un peu plus du mi-dos. Lorsqu'elle s'ennuie, la galloise peut parfois s'amuser à inventer quelques coiffures, ce qui lui a permis de développer certaines aptitudes à ce niveau là, ce qui n'est pas pour lui déplaire.  Par ailleurs, sa chevelure est d'une couleur qui pourrait se définir comme brune qui sont encore actuellement, et par chance, loin d'être ternes. Ils sont aussi ondulés, presque bouclés. Fut d'ailleurs une époque où elle possédait, avec beaucoup d'ironie, des « boucles anglaises », qui au fil des années ont finit par disparaître. Et oui, avec son âge, tout ne peut pas rester indéfiniment pareil, n'est-ce pas ?

Pour terminer, vous voilà maintenant dans la partie des détails. Ils ne sont certes pas énormes, mais pourtant bien présent chez la nation. A prendre pour exemple : ses tatouages. Si celui présent sur son avant-bras gauche est principalement présent pour représenter son fort côté celtique dont elle est particulièrement fière, celui marqué dans son dos est ici afin que l'on y fasse plus attention, et que l'on puisse alors oublier les quelques cicatrices laissés par le temps lors de certaines batailles, certaines victoires, et surtout certaines défaites. Oh, tout n'est pas couvert, mais une bonne parties du moins. Il faut dire que lorsqu'elle s'est fait son tatouage à cet endroit, certaines blessures avaient encore une fragilité encore présente sur sa peau. Mais elle ne s'en est pas plaint, loin de là, et s'est alors contenté de ce qu'elle a maintenant. Elle possède aussi une boucle à son oreille droite, qu'elle n'a pas souhaité refaire au côté gauche. 
Quant à son style vestimentaire, elle possède un look assez banale. Sans pour autant être totalement masculine ou bien féminine, elle aime les vêtements confortables, dans lesquels elle est parfaitement à l'aise, tel que des pull à col roulé, des longs jeans, un sweat à capuche est autre encore.  Tout ce qui est confortable est primordiale chez la jeune femme. Bien évidemment, il lui arrive parfois de porter des robes, mais les occasions sont rare, et l'envie n'est plus forcément présent depuis déjà un certains temps.
Sur ce, vous avez fini de faire le tour de la jeune femme. J'espère que cela vous aura plus, et que vous formez dans votre tête mieux la jeune femme que vous deviez l'imaginer au début. Bien entendu, tout n'a pas été décrit. Cela viendra peut-être plus tard, qui sait ? Mais pour le moment, le principal a été annoncé.

(1225 mots)
Calme...
Ah ça, on ne peut pas le nier. La Galloise n'est pas du genre à se laisser rapidement emporter par la colère. Préférant d'abord analyser la situation avant d'avoir la moindre réaction, il n'y a bien qu'au rugby qu'elle fonce dans le tas sans plus réfléchir. Il est vrai que cela peut parfois s'avérer être assez exaspérant, voire énervant. Surtout si on essaye de la faire sortir de ses gongs. Mais c'est ainsi. Keyne n'est pas le type de personne à s'énerver facilement, on peut aussi l'apprécier pour cela, parce que c'est ce qui lui permet d'être une personne à l'écoute avec énormément de patience. Bon, ses conseils ne sont pas forcément les meilleurs, mais le fait d'en parler peut toujours aider. Du moins, c'est sa manière de voir les choses. De plus, si on la connaît bien, on sait que Keyne est une personne de confiance, qui n'ira pas raconter vos déboires à la première personne venu.

… Mais n'exagérons rien.
Oui, Keyne est une personne apaisante. C'est vrai. Mais est-elle pour autant sans répondant ? Certainement pas. Faites attention aux apparences : C'est une celte, après tout. Il y a certaines choses sur laquelle il ne faut pas plaisanter avec elle. Et oui, si vous pensiez que le dragon au Pays de Galle n'était là que pour faire joli, vous vous trompez grandement. Il y en a un dormant au plus profond de la galloise. Il ne demande d'ailleurs qu'à être réveillé ! Et si c'est le cas... Vous risquez énormément. Déjà, parce que vous aurez réussi à l'énerver, et ensuite parce que.. Ce n'est vraiment pas beau à voir, une galloise en colère. Vraiment. Ça arrive peu, mais on s'en souvient durant un bon moment. Autant dire qu'elle entre dans une rage folle, et les meubles à proximité ne résiste pas longtemps. Elle sera aussi capable de vous débitez le moindre de vos défauts, les moindres choses qui l'agace chez vous ou dans son entourage... Bref, elle videra littéralement son sac. Vous vous demandez sur quel points elle est apte à être ainsi? Et bien... Au risque de me répéter, ne lui dites surtout JAMAIS qu'elle est anglaise. Elle a une sainte horreur de cela. Ce serait, à ses yeux, presque une honte d'être comparé à cela. C'est viscérale. Par la suite... Vous devez vous en doutez, il ne faut certainement pas insulter son équipe de rugby. Sauf si vous voulez qu'elle vous montre par un plaquage bien placé que vous faites erreur sur toute la ligne. Pour finir... Évitez aussi de lui parler de la religion. Surtout si vous ne vous y connaissez pas énormément. Encore de nos jours croyante, Keyne ne supporte pas que l'on puisse mal parler de ce à quoi elle croit. Elle respecte bien évidemment les non-croyants, ou les personnes ayant d'autre religion. De ce fait, elle apprécie quand de son côté la chose est même.

Chaleureuse...
Beaucoup de personne pourrons vous dire, et même soutenir ce côté charmant de la galloise. Ouverte d'esprit, elle aime accueillir les visiteurs dans son pays. Elle n'ira jamais se montrer grognon. Bien au contraire, elle accueillera beaucoup de monde les grands bras ouverts. Vous êtes celtes ? Attendez vous à une légère préférence dans ce cas là ! Rien d'étonnant, elle adore les personnes connaissant ce dans quoi elle baigne depuis toujours. Certaines parties de ses terres sont encore vus comme empreints par de la « magie celtique », si vous voyez ce que je veux dire. De ce fait, elle appréciera un peu plus les personnes ayant ce même point commun. Cela dit, la plupart du temps, Keyne reste une personne souriante en général, appréciant de faire de nouvelle rencontre, ou de se rapprocher de personne vu simplement de loin. Pas bien compliqué, n'est-ce pas ?

… Mais peut-être parfois un peu tire-la-gueule
Et oui. Madame n'est pas non plus parfaite. Déjà, à savoir : elle est assez mauvaise joueuse. Si elle perd, ce ne sera certainement pas le « Je ferais mieux la prochaine fois » ou encore « Bon bah c'est pas grave ». Non non. Attendez, après avoir gagné plu de 24 fois le tournoi des six nations, et d'avoir été qualifié à chacune des coupe du monde de rugby, elle allait avoir un semblant de bonne foi ? Que neni ! Elle, ce qu'elle aime, c'est gagner. C'est prouver que son équipe est l'une des meilleures. C'est donc dans les moments où elle perd qu'elle sera apte à faire la tête. Bouder, quoi. Ça arrive à tout le monde, d'un côté. Il n'y a rien de grave à cela ! D'ailleurs, autant vous dire que quand elle arrive à faire des exploits qui n'étaient pas arrivés depuis un certains temps, autant dire qu'elle va vous le faire comprendre. Exemple ? Oh... Peut-être une récente victoire face à des anglais l'a peut-être fait abusé un peu beaucoup de l'alcool pour fêter cela. Bruyante, elle ? Oui.  Et oui, elle boit. C'est normal. Elle est celte.

Énergique...
Bon, elle ne l'est pas tout le temps non plus, ce n'est pas non plus une pile électrique ! Mais quand quelque chose lui plaît, et bien... Elle le montre. Keyne n'est pas du genre à cacher ses émotions. Elle ne comprend même pas l'intérêt d'agir ainsi. Du coup, la galloise est très expressive. Elle n'en a pas honte. C'est donc la raison pour laquelle elle est apte à faire preuve d'un plein de joie. De plus, loin d'être égoïste, elle saura aussi apte à montrer de l'enthousiasme si une bonne nouvelle arrive pour l'un de ses proches. Elle aime encourager, c'est une optimiste née. Et il est vrai qu'il est parfois bien d'avoir quelqu'un comme cela proche de nous. Keyne cherche toujours à voir le bon côté des choses, pour autant, ce n'est pas quelque chose qui peut toujours être apprécié. Si elle est au courant, elle saura aussi mesurer son énergie. Et oui, la galloise sait parfois s'adapter.

… Mais tout change, malheureusement.
Il est bien beau de parler de tout cela, mais vous pensez bien que depuis son internement, tout n'est pas resté pareil, pas vrai ? Sa prise de traitement l'a comme qui dirait.. Un peu plus « calmé ». Ses émotions sont pour le moment encore présente, mais disons simplement qu'elle est devenu moins expressive. C'est assez déplorable, pour une fille comme elle, mais c'est ainsi. Ce n'est pas comme si elle avait pu faire autrement. Elle cherche malgré tout à rester la même, du mieux possible. Elle remarque parfaitement les changements chez ses proches, et ne souhaitant pas être pire qu'eux, pire encore, d'être inutile si elle souhaite les aider, elle tente au mieux de garder son esprit clair, en écrivant parfois dans son journal. C'est là-dedans qu'elle répertorie tout ce qui est à ses yeux le plus important. Par chance, cela marche pour le moment. Même si parfois elle « délire »  sur certains écrits, ils sont généralement potable. Combien de temps cela va t-il durer ? Elle-même n'est pas apte à le dire. Le plus longtemps possible, voilà ce qu'elle espère.

Bien, je pense que le principal a été annoncé. Bien entendu, les moindres détails n'ont pas été dit, mais cela viendra au fur et à mesure où vous apprendrez à la connaître. Enfin, si vous le souhaitez, bien évidemment ~



• Pseudo : Katheliina
• Age : 19ans
• Depuis combien de temps RP vous ? Sur forum, 2 ans. Sinon... Cela doit faire depuis 2009.
• Comment avez vous trouvé ce forum ? : On m'en a parlé, puis partenariats
• Code du règlement : (validé)
• Des commentaires ? L'icone de Keyne à côté du "Dossier médical" n'est pas de moi ! Il a cependant été fait selon ma demande ♥
Et toi ?



"I need a savior to heal my pain, when I become my worst enemy"





Histoire


(959 mots)

Au départ, elle n'avait pas compris. On ne lui avait pas laissé le temps de comprendre. Comment cela était-il possible ? Elle qu'on avait toujours vu comme une simple région sans plus d'importance. Elle qu'on définissait juste par certains « clichés » les plus célèbres de son pays sans chercher à en connaître plus. Elle qu'on voyait simplement comme... Sans importance. Elle qui devait sans cesse se battre pour démarquer par le meilleur moyen possible, sa fierté, son pays... Comment d'un jour à l'autre avait-on pu finalement se souvenir d'elle pour lui annoncer qu'elle allait devoir partir ? Partir loin de là où elle avait vécu depuis tant de siècle ? C'était impossible à croire, n'est-ce pas ? C'est ce qu'elle avait tant voulu croire, plus fort que tout. Mais non, cela était était une bien terrible réalité : son dirigeant avait décidé de l'envoyer loin de lui.

Bien entendu, Keyne avait, en premier temps, refusé. Comment était-il possible d'accepter si facilement après tout ? Si elle n'était pas présente, elle n'allait pouvoir être au courant de ce qui allait se passer dans les affaires internes. Non. Elle n'avait pas voulu partir. Mais on avait finit par insister, encore et encore. C'était alors à ce moment qu'elle s'était bien rendu compte que son avis ne comptait pas... Ou plus. Elle en avait été terrorisé. Trop de questions s'étaient alors positionnés dans sa tête. Toutes étaient sans réponse. Et ce fut alors dans l'incompréhension la plus totale qu'elle s'était alors plié aux ordres, et qu'elle avait dû partir... Partir.

Aux Etats-Unis.
Quelle ironie. Quel doux souvenir amer, de ce moment où l'un de ses présidents n'avaient même pas su qui elle était. Qui n'avait même pas su où elle était. Pire encore ! Qui l'avait pensé être un simple état américain. La galloise en avait presque été dégoûté. On lui avait dit qu'il n'avait fait peut-être qu'un simple jeu de mot, mais pour autant, elle n'avait pas apprécié. Loin de là.
Alors, devoir maintenant partir là-bas parce qu'on avait finalement pu reconnaître son statut de nation constitutive au sein du Royaume-Uni n'avait en aucun cas une ressemblance lointaine ou proche avec une victoire. Elle ne voulait pas d'une reconnaissance qui l'obligeait à voler loin de son pays. Pour combien de temps ? Pour combien d'années ? Pour combien... Des siècles ? Elle était effrayé. Perdue.

Et pour quelle raison ? Tout simplement parce qu'elle avait une gêne ? Parce qu'elle avait fait en sorte que son peuple garde une forme d'identité culturelle, par delà le langage ? Par delà le fait qu'elle ne voulait pas être considéré comme anglais, étant donné que c'était loin d'être le cas ? Oui, bien sur, à cause de cela et de son passé elle gardait une certaine rancune contre le pays voisin, mais comment aurait-elle pu penser qu'un jour, cela jouerait contre elle ? Cependant, Keyne ne regrettait rien quant à son comportement. Elle avait simplement fait en sorte d'être reconnu, de se démarquer. Elle n'avait aucune honte à ressentir.

Cependant, elle arrive finalement à cet... Endroit. Ce lieu qui serait comme sa « maison » pour les mois à venir. Et le « traitement » commença. La prise de traitement, au départ se fit sans réel soucis. La galloise savait, avait compris qu'elle avait envoyé ici pour cela. On lui avait dit que c'était pour son bien. Oh, elle en avait un certain doute à vrai, mais elle ne souhaitait pas se battre contre cela. Elle prenait les médicaments, comme on lui disait de faire. Continuant de se dire que c'était ce que son gouvernement souhaitait d'elle. Elle ne pouvait pas les décevoir.

Mais rapidement, elle n'en puis plus. Les effets se firent trop... Trop présents. Insoutenables. Invivables. Elle ne voulait plus les prendre. Son esprit lui jouait des tours. Il n'y avait rien d'agréable, cela ne l'aidait pas. Pourquoi souhaitait-on qu'elle pense le contraire ? Elle voulait encore discerner le vrai du faux, mais cela lui était de plus en plus difficile. Elle refusait de subir plus. C'est à ce moment qu'elle fit un rejet. Elle repoussait de son mieux les traitements, perdant parfois de son calme légendaire. Elle recrachait, discrètement ou non son traitement, tentait de fuir par moment. Mais rien n'y fit. Elle était encore là, dans ce cauchemar réel. Elle avait été trop affaiblit, il n'était plus dur de l'empêcher de se débattre.

S'en était... Presque humiliant. Elle ne pouvait pas se servir de toute sa force. Elle ne pouvait donc plus rien faire ? Se courber, se laisser entraîner dans tout les effets néfastes ? Sans que personne ne puisse l'aider à sortir de là ? Il était dur, dur d'y croire. Toute ses nations réunis ici, qui pourtant n'avaient plus aucun moyens de se défendre. Était-ce la pire chose qu'ils avaient connus ? Non, tout de même pas ? Il y avait forcément quelque chose à faire.. ?
Keyne voulait y croire. C'est bien pour ça qu'elle tenu encore un moment dans cette légère rébellion. Tentant de trouver du soutiens là où elle pouvait. Mais rien. Personne.

On lui fit encore et encore comprendre que son comportement ne servait pas, que cela ne changerait rien. Et qu'au contraire, cela ne ferait qu'aggraver son cas. Qu'il valait mieux qu'elle recommence à prendre normalement son traitement. Doucement, on affaissa de nouveau son esprit. On le changea, on le plia. Et de nouveau, bien que forcé, elle abandonna. Avait-elle d'autre choix ? La nation avait bien que non. La seule chose à faire désormais, était de se laisser emporter dans son imagination, dans son passé. Dans ses souvenirs.

Parce que c'est ce qu'on voulait d'elle.
Alors c'est ce qu'elle ferait.
Même si elle devait se laisser entraîner par ses démons.



"I can't fight this forever"


Dernière édition par Pays de Galles / Keyne le Mar 23 Fév - 14:43, édité 2 fois
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
41/100  (41/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keep calm, and play rugby. | Pays de Galles

Message par France / Francis le Mar 23 Fév - 10:04

Coucou toiiii c: bienvenue !
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
57/100  (57/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keep calm, and play rugby. | Pays de Galles

Message par Canada / Matthew le Mar 23 Fév - 10:15

Heeeeeey, bienvenue
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
61/100  (61/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keep calm, and play rugby. | Pays de Galles

Message par Pays de Galles / Keyne le Mar 23 Fév - 14:43

Merci de votre accueil !

Bon, et bien je pense avoir fini la fiche ! c:
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
41/100  (41/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keep calm, and play rugby. | Pays de Galles

Message par Écosse/Kenneth le Mar 23 Fév - 14:58

♥♥♥
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
20/100  (20/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keep calm, and play rugby. | Pays de Galles

Message par Staff le Mar 23 Fév - 15:04

Nous te souhaitons la bienvenue parmi nous !



Ta fiche est validée, tu intégreras le groupe Digitale, et tu iras donc dans l’aile n° 3,chambre n°3.

Ton nombre de crédits s’élève à présent à 20 en raison de la promotion actuelle.
Ta jauge de conscience est de 41%

Tu dispose donc également de 5 Univers Alternatifs et 4 Périodes Historiques à choisir parmi ceux disponibles.

Tu peux dès à présent errer dans l’institut, commencer à rp et passer en chatbox. Mais tu peux aussi commencer ton Journal de Bord, ainsi que rédiger ta Fiche de Relations.

Bon jeu parmi nous et amuse toi bien à Hetalia : Beyond Insanity.  

avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Keep calm, and play rugby. | Pays de Galles

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum