[Ft. Espagne] La Naissance d'une légende

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Ft. Espagne] La Naissance d'une légende

Message par Pays de Galles / Keyne le Jeu 3 Mar - 2:12

Environnement général : Epoque moyenâgeux
Nom-Prénom : X
Âge : 28ans
Physique : X
Mental : KEyne se retrouve ici plus cruelle, directe, moins hésitante, n'hésitant pas à faire des choix parfois horrible.
Caractéristiques : C'est une pirate
Armes en sa possession : Une épée attaché à son fourreau, deux dagues à sa ceinture, avec un poignard, plusieurs lames cachées sur son corps et un pistolet au niveau de sa ceinture.
Autres : X

La Naissance d'une légende
Les vents marins, les vagues berçants doucement le vaisseau  au beau milieu de l'océan, l'air frais et revigorant présent chaque matin... Voilà bien plusieurs raisons que pouvait donner Keyne Glyndŵr afin de signifier pourquoi elle préférait voguer sur les mers plutôt que parcourir les terres. Oh, sa profession était loin d'être remarquable, mais qu'importe ! Elle était heureuse et se sentait libre d'être une pirate. Mieux encore ! Une femme ! Ah, on la redoutait déjà dans plusieurs villes. Pour l'or, elle n'épargnait personne. Ni foi, ni loi, elle voulait simplement découvrir le monde et ses richesses. Se faire un nom. Être respecté, crainte !
Qu'est-ce qui pouvait-être de mieux, après tout ? Il était généralement dur pour une femme de se départager de la société, de prouver son existence. Et cela l'était encore plus chez les pirates, surtout quand on connaissait la fameuse rumeur selon laquelle avoir une personne du sexe féminin sur un bateau pouvait porter malheur. Ah ! Qu'elle avait eut du mal à ce moment là pour se trouver un équipage. Personne ne l'avait prise au sérieuse, bien évidemment. De ce fait, et pour prouver ses capacités, elle n'avait pas hésiter à faire couler le sang. Elle ne savait d'ailleurs plus combien de vie elle avait retiré. A vrai dire, elle ne s'en était jamais occupé. A quoi bon ? Tous n'avait été que des inconnus à ses yeux, des personnes présentent juste pour permettre d'augmenter sa réputation. Et cela avait marché. Lorsqu'elle eut amassé suffisamment de trésor, et qu'une certaine terreur lorsqu'on évoquait son nom, alors son équipage commença à se former. Un navire fut trouvé, et cela faisait désormais cinq ans qu'elle naviguait à travers les océans.

Mais cela avait presque finit par l'ennuyer. Oh, elle voulait rester pirate, elle voulait rester sur son bateau, désormais rebaptiser «Y Ddraig Goch » depuis le temps. Mais comment faire pour retrouver cette sensation d'adrénaline du début ? Se demander si à chaque combat, la mort ne l'attendait pas derrière ? Ah ! Elle voulait de nouveau ressentir cela. Elle voulait s'amuser, à sa manière.
Puis, elle trouva finalement. Entre deux chopes de bières dans un bar avec son équipage, elle avait entendu au loin une légende. Pas n'importe laquelle : Celle du serpent des mers. Oh, elle en avait bien un peu ouïr un peu au sein des membres de son navire, mais elle n'y avait, jusque là, jamais entendu parler. Comment cela se faisait-il qu'elle n'avait jamais été attiré par une telle histoire jusqu'à maintenant ?! Ah ! Elle devait le voir de ses propre yeux. Mieux. Elle voulait le capturer, le tuer, peut-être ? En tout cas, c'était une occasion de réaliser un exploit, et d'agrandir sa déjà bien grande réputation. Oh oui ! Si elle parvenait à ses fins contre ce monstre, elle gagnerait le surnom de « L'invincible des mers ».

Ce fut alors avec toute cette motivation présente qu'elle fit naviguer, sous l'entière peur des membres, son navire à l'endroit où l'on rencontrait principalement cette légende urbaine. Keyne n'avait pas peur, loin de là. Au contraire même, elle sentait l'extase monter en elle, son cœur accélérait tant elle attendait l'apparition du serpent. A quoi ressemblait-il vraiment ? Existait-il, seulement ? Elle devait en avoir le cœur net ! Plus que confiante, la galloise était bel et bien prête à tout pour rester en vie et réussir l’impensable. Plusieurs fois on avait essayé de la dissuader, de lui faire faire demi-tour comme avait tenté son navigateur ou son premier matelos. Mais cela n'avait servi à rien. Totalement buté, il était bien rare qu'on puisse faire changer d'avis la galloise.
C'est alors que dans une sombre atmosphère, son vaisseau arriva finalement au niveau de là où devait se trouver ce fameux serpent des mers. Ordonnant alors à ses équipiers de se préparer à l'attaque ainsi que de préparer les canons, elle rajouta d'être bien attentif au moindre mouvement des eaux, et de l'appeler si il y avait un quelconque gestes suspects. A son gouvernail, elle vérifia que tout ses ordres étaient respectés. Impatiente de découvrir la suite, elle trépignait sur place, n'attendant qu'une chose : L'apparition du monstre.

«  Allez, montre toi mon joli...  »
© 2981 12289 0


Dernière édition par Pays de Galles / Keyne le Mer 22 Juin - 0:48, édité 1 fois
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
41/100  (41/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ft. Espagne] La Naissance d'une légende

Message par Espagne / Antonio le Jeu 3 Mar - 2:57

Environnement général : Environnement moyenâgeux, présence de piraterie et créatures magiques.  
Nom-Prénom : Le serpent des Mers mais son prénom est Antonio.
Âge : Des centaines d'années.
Physique : Il est l'étrange mélange entre son physique humain habituelle et un monstre marin. En tout, il fait 7 mètres de long et il est beaucoup plus grand et large. Sinon il doit ressembler plutôt à ça
Mental : Il n'est pas si différent à part le fait qu'il ait moins de pitié pour les humains, voire les méprise.
Caractéristiques :Il est doté d'une grande puissance dû à sa taille et est connu comme un monstre couleur de bateaux. Il a le pouvoir de charmer les humains de son chant et utilise ce pouvoir pour faire en sorte de dévorer l'équipage des bateaux sans résistance. Après ça, il renvoie les bateaux dans leur port, sans l'équipage, d'où son surnom en tant que légende. Il vit principalement dans l'eau et surtout dans les profondeurs.




   

   
Qui n'avait pas peur du Grand Serpent des Mers?Un fou peut-être. Certains criaient que tout ça n'était qu'une légende, d'autres y croyaient dur comme fer; les avis avaient beau diverger, tous craignaient cette bête venue tout droit du manteau de Satan. Bien sûr, comme toute légende, elle était glorifiée, voire intensifiée, la vérité pouvant changer du tout au tout. Mais laissez-moi d'abord vous comptez l'histoire contée par la bouche de tous sur cette mystique créature que le Serpent des Mers;

On raconte depuis un passé lointain qu'un monstre, ressemblant en tout point à une sirène mais aux allures bien plus démoniaques aurait installé son terrain de chasse à un certain endroit, en pleine mer. Personne ne sut pourquoi ni comment, certains parlant de malédiction, d'autres de l'oeuvre d'un démon lui-même.
Mais ce n'était pas le principal problème, oh non...Ce serpent des Mers avait une tactique bien à lui; contrairement à beaucoup d'autres monstres, il avait l'air d'être doté d'intelligence. Bien sûr, qui aurait pu approuver ses dires puisque personne n'était jamais sortir vivant après avoir vu la bête. Mais il charmait l'équipage à l'aide d'un chant envoûteur avant de les dévorer. Personne ne su jamais comment et pourquoi, mais le bateau des équipages disparus finissait toujours par revenir s’amarrer au port, sans que rien n'ai été abîmé ou volé. Aucune trace de résistance, rien. Et une façon mystérieuse de faire. Et c'est ça qui inquiétaient les gens. Ce côté trop humain, trop humain, trop puissant pour que de simples mortels puissent y faire face.

Mais c'est aussi ce qu'Antonio n'aimait pas dans sa légende et ses rumeurs. Car oui, passons désormais à la réelle histoire, bien que moins palpitante. Le monstre humanoïde naquit aux profondeurs de la mer, par l'union de deux créatures que lui-même ne fréquentent plus. Rien d'autre que des géniteurs, certainement morts et affichés en trophées par des chasseurs de monstres. Mais là n'était qu'un simple détail. Une bonne centaine d'années derrière lui, il eut le temps de se faire aux humains. A ces débuts de grande naïveté, il avait désespérément essayer de faire ami-ami avec les humains, de les comprendre. Mais ils n'avaient pas cherché à le connaitre. Juste à vouloir le tuer pour l'exposer en trophée, sa tête au dessus d'un bureau. L'idée l'en répugnait encore aujourd'hui. Mais il avait vite fini par comprendre que ces vils créatures n'étaient bonnes qu'à manger. C'étaient eux les monstres, pas lui. Alors il s'était installé, dans un petit coin de mer, dévorant tous les équipages sur son passage, dès que la faim et l'envie lui prenait. Il lui arrivait de parler avec ses victimes avant de les dévorer, histoire de prendre des nouvelles du monde humain. Leur science, leur littérature, leur art avaient évolué mais leur manière de voir les créatures magiques était toujours aussi vulgaire et négative.

Et il ne comptait pas vraiment à ce que quelque chose et surtout quelqu'un change son petit quotidien de monstre marin censé être....terrifiant. Bon il n'allait pas se dire très terrifiant, autant sur le plan physique que sur sa méthode. Ouais il avait encore à apprendre du Léviathan, il devait l'avouer mais il était certain que ça allait venir à force.

Alors qu'il s'était accordé une sieste, le torse hors de l'eau et à demi étalé entre des rochers, à l'abri des regards, il entendit les paroles d'une jeune femme attirer son attention. Il tourna la tête vers le bruit et vit par dessus les rochers la voile d'un bateau, tout proche. Il plissa des yeux et lâcha un grognement, audible pour l'équipage tout entier et se laissa glisser dans l'eau pour se mettre à nager en une danse serpentine.
     

▬ «  Allez, montre toi mon joli...  »

Un défi, comme on ne lui avait jamais fait autant affront. Il allait lui calmer ses ardeurs, fièrement, lui montrer qu'elle n'était qu'une poussière, un cure-dent sur son chemin. Et puis personne n'avait le droit de le déranger pendant ses siestes. Personne. Surtout pas une gamine capricieuse.

Arrivant, de par dessous l'eau, aux côtés du bateau, il l'arrêta en l'attrapant par l'avant de la coque, sans grand difficulté et en toute tranquillité. Il le fit tourner de manière à ce qu'il n'avance plus, plus porté par le vent et sortit de l'eau de manière tout à fait théâtrale, à la vue de l'équipage tout entier mais surtout devant celle qu'il avait appelé. Il voulait voir sa réaction, snobant du regard tout le reste de ce buffet humain. Son torse était sorti de l'eau, nageant du reste avec sa queue vaguant derrière lui gracieusement. Il esquissa un sourire et imita une courbette.
     

▬ «  On m'a appelé~?Mademoiselle, permettez-moi au moins de me présenter, je suis celui qu'on nomme le Serpent des Mers chez vous. Enchanté. Je peux savoir ce qui vous amène ici?  »

Derrière ces airs sympathiques, il n'attendait qu'une chose; la voir hurler et vouloir repartir aussi vite qu'elle était arrivée.

   


Dernière édition par Espagne / Antonio le Dim 6 Mar - 11:40, édité 1 fois
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
12/100  (12/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ft. Espagne] La Naissance d'une légende

Message par Pays de Galles / Keyne le Ven 4 Mar - 16:50

La Naissance d'une légende
Si la folie empêchait la peur, alors Keyne devait sérieusement s'inquiéter pour sa santé mentale.

Peut-être qu'un peu de panique lui prit, lorsqu'elle avait ressenti l'arrêt et le détour de son navire. Elle ne s'était pas attendu à cela, pas à ce que ce serpent ait une telle force ! Sur le coup, elle s'était presque demandé si elle avait réellement eut une bonne idée de venir ici, de le défier ainsi. S'attaquait-elle finalement à un trop gros poisson ? Mais il avait été trop tard pour le regretter. Se reprenant, elle avait à ce moment hurlé à ses matelots de s'armer, sortant sa propre épée de son fourreau. Si elle devait mourir, se serait en se combattant ! Cependant, elle n'ordonna pas d'attaquer directement. Ce serait le faire dans le vide, et ce serait donc inutile. Fin stratège, elle avait préféré attendre le bon moment pour se battre.
Mais finalement, ce serpent des mers avait préféré se montrer face à eux. Non. Mieux encore : il s'était montré face à elle. Il la défiait du regard, fièrement, afin de lui faire peur.

Cependant, ce monstre ne serait certainement jamais attendu à avoir une tout autre réaction de la part de la jeune femme : De l'émerveillement. Elle-même ne l'aurait pas cru, mais ce sentiment ne put s'empêcher de s'immiscer en elle. Splendide. Il était tout simplement splendide. Monstre ? Elle l'avait vu comme un monstre ? Oh non, il était bien loin de l'être. Qui l'aurait cru, n'est-ce pas ? C'était tout bonnement incroyable, et une réaction bien surprenant de la part de la pirate sanguinaire. Enfin, pour ceux qui ne la connaissait pas. Ce qui était bien évidemment le cas de tout son équipage.

Car effectivement, elle qui auparavant avait été bercé par les légendes de son pays, les créatures magiques et parfois surréaliste... C'était bien la première fois qu'elle en rencontrait un. Et pas n'importe lequel, en plus de cela. Sans s'en rendre compte, la capitaine avait légèrement retrouvé son âme d'enfant, ses souvenirs d'antan. Jamais elle n'aurait cru cela possible un jour ! Ses yeux en pétillaient presque. Il était d'ailleurs, à ce moment là, dur de ne pas craquer sa carapace devant tout ses compagnons d'armes. Elle savait qu'elle devait se forcer à rester totalement imperturbable mais comment cela était-il possible ? C'était bien trop dur, alors qu'elle commençait tout juste à « rêver » devant cette légende vivante. Oh, elle la savait dangereuse, enfin il, mais pour autant... Keyne ne voulait qu'une chose : s'approcher et le voir en détail de plus près. Oh, elle savait bien que c'était une idée plus que dangereuse, elle risquait bien des problème si elle faisait cela. Forcément, elle qui l'avait cherché, il n'attendait qu'une occasion pour se "venger" de son affront. Peut-être était-elle fasciné, mais la galloise était encore apte à réfléchir et à ne pas se jeter dans la gueule du loup. Cependant, elle fit malgré tout signe à ses hommes de ne pas encore l'attaquer. Non. Pas maintenant, pas tout de suite.

«   On m'a appelé~?Mademoiselle, permettez-moi au moins de me présenter, je suis celui qu'on nomme le Serpent des Mers chez vous. Enchanté. Je peux savoir ce qui vous amène ici? »

Incroyable. De plus en plus fabuleux ! Contre toute attente, ce serpent des mers savait parler leur langue. Magnifique, splendide. Voilà ce qu'elle attendait ! Voilà l'excitation qu'elle cherchait ! Ah, à quoi avait-elle pensé plus tôt ? Elle ne regrettait absolument pas sa venue.

Elle se reprit malgré tout très vite. Il ne fallait pas oublier la réputation de cette grandiose créature. Par ailleurs, la présentation de cet être fantastique sonna un peu comme une réponse à son affront. Voulait-il jouer à cela ? Très bien, alors dans ce cas là, elle allait participer. Le regardant d'un air confiant, elle rangea son épée, ce qui eut comme réaction la surprise totale de l'équipage. Oh, ils la savaient téméraire, mais à ce point, c'était bel et bien de la folie.
La galloise ne fit cependant pas attention à cela, et se dirigea d'un air calme vers le serpent, ne le quittant pas des yeux. Elle réajusta par la suite son tricorne ainsi que son manteau pour se rendre un peu plus présentable. Lorsqu'elle fut à une distance suffisamment proche à son goût, elle se courba devant le serpent des mers, comme il l'avait précedemment, avant de se remettre face à lui.

" C'est le cas. Je suis celle qui vous a "appelé", dirons nous. Je m'appelle Keyne, peut-être avez-vous déjà entendu parler de moi. Quand à notre raison, à mon équipage et moi d'être ici présent, et bien... C'est vous. Nous avons entendu parler de votre légende, alors nous... Enfin, j'ai voulu voir la preuve de votre existence de mes propre yeux. Et je dois admettre que je ne suis certainement pas déçu. Oh, et pour ne rien vous cachez, je vous avouerai aussi que la récompense obtenu pour la personne qui réussira à vous avoir ne m'est pas insensible. "

C'était sans aucune honte qu'elle avouait totalement la raison de sa venue, faisant augmenter d'un cran la peur des hommes présents. Avait-elle complétement perdu la tête ?! Tous ne craignaient qu'une chose à ce moment : Que sa réponse énerve le serpent qui décide de les couler et les dévorer sans plus d'attentes.
De plus, ces derniers étaient aussi surpris par sa manière de s'exprimer. Oh, il était bien rare qu'elle use de ce type de langage. Ce n'était, d'ailleurs, jamais arrivé auparavant. Après tout, les pirates n'étaient pas connus pour être ce qu'il y a de plus poli. Cependant, la jeune femme, avant de changer de vie du tout au tout, avait bien entendu appris à s'adresser correctement à certaines personnes. Sa famille n'avait pas été d'une grande bourgeoisie, bien au contraire, mais respectez les seigneurs des contrées étaient obligatoire, bien évidemment.

Quoi qu'il en soit, Keyne avait poussé jusqu'au bout son vice, entrant totalement dans le jeu. La seule chose qui la trahissait actuellement devait être ses yeux. Effectivement, ceux là montrait à quel point voir une créature magique lui plaisait plus que la moyenne. Elle ne ressentait aucunement la peur, en ce moment même. Rien n'y ressemblait, strictement rien.

Peut-être était-elle bien folle, au final...
© 2981 12289 0


Dernière édition par Pays de Galles / Keyne le Mer 22 Juin - 1:00, édité 1 fois
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
41/100  (41/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ft. Espagne] La Naissance d'une légende

Message par Espagne / Antonio le Lun 7 Mar - 0:34



   

   
C'est que la petite avait décidément de bonnes manières...intéressante et beaucoup moins appétissante tout d'un coup. Par contre, quand il balaya du regard l'équipage derrière, il le lécha les lèvres, les yeux emplis d'une lueur de gourmandise certaine. Mais son attention revint vite à la jeune femme. Elle avait rangé son arme. Pour la première fois depuis son apparition, il eut l'air véritablement surpris, voire même impressionné. Elle était sans défense, devant lui, un des plus grands monstres que le monde n'ait jamais connu. Il aurait pu la terrasser d'une pichenette, provoquer d'immenses vagues de sa queue et pourtant...rien. Non, à quoi bon. C'était déloyal de faire ça et vraiment pas son genre. Mais il n'aimait pas non plus faire durer l'affaire trop longtemps, pas son genre disait-il. Mais avec elle, il se sentait, il aurait pu parler des heures, voire des jours durant.
 

▬ «  C'est le cas. Je suis celle qui vous a "appelé", dirons nous. Je m'appelle Keyne, peut-être avez-vous déjà entendu parler de moi. Quand à notre raison, à mon équipage et moi d'être ici présent, et bien... C'est vous. Nous avons entendu parler de votre légende, alors nous... Enfin, j'ai voulu voir la preuve de votre existence de mes propre yeux. Et je dois admettre que je ne suis certainement pas déçu. Oh, et pour ne rien vous cachez, je vous avouerai aussi que la récompense obtenu pour la personne qui réussira à vous avoir ne m'est pas insensible.  »

C'était décidé. Il l'adorait déjà trop. Ce culot, cette volonté et ce savoir-vivre, le tout réuni en une jeune femme tout à fait charmante. Il ne put s'empêcher de lâcher un petit rire amusé, mais pas moqueur et tourna sur lui-même de joie. Mais en se tournant, il put apercevoir sans problème une flotte de galions. Rien de bon, ils allaient forcément engager le combat avec le bateau de la petite pirate. Il était encore dérangé. Mais cette fois-ci, il n'allait pas laissé ça passer. Mais pas seul. Il jeta un petit regard entendu à Keyne avant de lui proposer de façon tout à fait sérieuse:
     

▬ «  Je te propose un truc. Tu m'aides à éliminer cette flotte de galions. Si tu réussis à survivre je te donne tout leur or et j'accepte de me joindre à toi. Si tu coules, je te dévore, toi et ton équipage. Allez...fais-moi voir de quoi toi et tes hommes êtes capables.  »

Et à ces mots, il plongea dans les profondeurs de la mer, jusqu'à disparaître. Il était prêt à en découdre. Depuis longtemps, il n'avait jamais été excité à l'idée d'attaquer des humains. Rapidement, il nagea vers la flotte et arrivé dessous, c'est en battant la queue qu'il créa des vagues capables de stabiliser la flotte sur place. Toujours dans l'eau, il alla faire des trous dans chacune des coques, laissant un temps limité et un véritable handicap à la flotte. Tout ça pour laisser la voie libre à l'humaine. Il observait néanmoins avec la curiosité les choses se faire. Le combat s'annonçait d'être prometteur.

Bonne chance Keyne...

   
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
12/100  (12/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ft. Espagne] La Naissance d'une légende

Message par Pays de Galles / Keyne le Mar 8 Mar - 17:20

La Naissance d'une légende
Lorsqu'elle eut fini sa "présentation", la jeune galloise fut surprise de la soudaine attitude de la créature des mers. Il... Tournait sur lui-même ? Oh, elle se doutait qu'elle avait un peu dû faire sensation, si on prenait en compte le fait qu'habituellement, les autres pirates devaient sûrement soit l'attaquer directement, soit le supplier de les laisser en vie. Forcément, si elle elle arrivait l'air de rien, rangeant son arme, et qui plus est une femme... C'était tout ce qu'il y avait de plus surprenant, oui. Mais de-là à agir comme cela ?
Cependant, elle se douta que ca devait être une bonne chose, vu le rire amusé qu'il avait eut. Et bien que les vagues qu'il faisait été assez puissante, il n'y avait rien de cruel dans ses agissements. Avait-elle réussi ? Allait-elle survivre ? Allait-elle repartir vivante là où personne n'avait pu l'être avant ? Oh ! Ce n'était plus une réputation qu'elle allait avoir, là. Non, elle aussi, elle deviendrait une légende vivante !

Mais la joie fut très vite raccourcit, lors de l'arrivé d'un navire ennemi. Keyne, tout juste après l'avoir remarqué, se douta en vue de l'expression qu'avait abordé le serpent des mers qu'il avait aussi vu, et qu'il n'allait certainement pas laisser passe ça, comme il venait de le faire avec son équipage. Et il y avait de quoi s'inquiéter, même pour elle : Même si ce bateau était encore assez loin, au vu de sa forme, et de son drapeau flottant, elle n'eut pas de doute sur le type que c'était : Des corsaires. Des corsaires à la solde de Sa Majesté. Voilà quelque chose qui risquait d'être... Amusant à battre, ou à semer ? Pour le moment, elle ne savait pas combien ils étaient, et qui sait, se jeter dans la gueule du loup, alors qu'ils étaient sûrement là pour "Antonio" et non pour elle... Cela en valait-il la peine ?

Visiblement, oui. Vu que le serpent, en le voyant s'approcher d'elle, avait sûrement une idée derrière la tête. Soudainement intéressé, elle l'écouta alors attentivement.

«  Je te propose un truc. Tu m'aides à éliminer cette flotte de galions. Si tu réussis à survivre je te donne tout leur or et j'accepte de me joindre à toi. Si tu coules, je te dévore, toi et ton équipage. Allez...fais-moi voir de quoi toi et tes hommes êtes capables.   »

De mieux en mieux. Un marché. Et pas avec n'importe qui ! Avec une créature légendaire ! Qui l'aurait cru ? Qui allait pouvoir s'en vanter, mis à part elle ? Ah, voilà qu'elle ressentait une joie sans pareil, malgré la situation. Comment faire autrement ? Elle n'en revenait pas elle-même à vrai dire. Bien sur, il était très risqué, vu la condition si elle perdait... Mais la galloise était joueuse, elle ne pouvait laisser une telle occasion lui passer sous la main. De ce fait, elle hocha alors la tête en signe d'approbation.
Et, juste après qu'il soit reparti sous la mer, la galloise se retourna vivement vers son équipage, se dirigeant par la suite vers son gouvernail. Une fois en position, elle sortit son épée et la leva en l'air, signe de rapatriement. Bien loin de la personne impressionné et émerveillé qu'elle fut quelques temps avant, la terrible pirate en elle avait reprit le dessus. L'heure n'était plus à la plaisanterie, et elle allait le faire comprendre.

" Matelots ! Vous l'avez entendu ?! Il n'hésitera pas à agir si nous perdons, allors à tribord toute, levez la voile et faites moi couler ce raffiot remplit d'anglais ! Je ne veux aucun survivant, montrons lui de quoi on se chauffe ! Et si j'en vois un seul d'entre vous faire preuves de pitié, et laissez en vie un seul membre... Je nourrirai le serpent des mers par son cadavre éventré ! "

Après un cri montrant l'accord de son équipage, Keyne eut un large sourire presque cruel, montrant son impatience. Qu'elle avait hâte de montrer ses capacités ! Comme dit précédemment, elle tourna par la droite et la voile fut déployé, se dirigeant droit vers le navire, ne prenant pas la peine de se cacher. Pourquoi faire ? Elle souhaitait alarmer ces vendus. Les voir paniquer. Et bien sur, récupérer leurs trésors. Elle n'avait, à son goût, pas assez de richesse. Il lui en fallait plus, bien plus.
Et si en plus de cela, elle pouvait obtenir un nouvel allié, elle n'en était que plus motivé. Si elle avait le serpent des mers à ses côtés, elle deviendrait invincible ! Et ce n'était pas négligeable. En voyant qu'elle commençait à être de plus en plus proches de l'équipage adverse, elle tonna d'armer les canons, et de se préparer pour aller à l’abordage. Un de ses membre pris sa place au gouvernail, afin qu'elle puisse partir elle aussi sur le navire. Et, lorsque les deux gallions furent assez près, les premiers coups de canons se firent entendre. Keyne, suivit de plusieurs autres membres, attrapa une corde, souffla un coup puis murmura doucement.

" Regarde moi bien. Je ne vais pas te décevoir. "

Et elle parti à l'assaut, sans une once d'hésitation. Elle avait déjà fait couler du sang, elle ne le craignait plus désormais.
© 2981 12289 0


Dernière édition par Pays de Galles / Keyne le Mer 22 Juin - 1:04, édité 1 fois
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
41/100  (41/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ft. Espagne] La Naissance d'une légende

Message par Espagne / Antonio le Mer 9 Mar - 17:59



   

   
Le combat s'annonçait d'être passionnant et son issue aussi. Si Keyne perdait il allait avoir un repas gratuit et sans effort. Si par contre elle l'emportait sur ces puissants galions, sa vie risquait de relativement changer du tout au tout mais pourquoi pas après tout? Qu'on ne se méprenne pas pour autant, il avait toujours cette amère rancune envers les humains et au moindre fait suspect ils feraient de tous son repas. Il voulait simplement essayer avec cette humaine si différente. Mais tout n'était pas gagné pour elle qu'elle ne se réjouisse pas trop car il existait encore un long chemin avant d'acquérir sa confiance totale.

En tous les cas, il était gagnant quelque soit comment tout ça allait se finir. Même si au fond, il n'allait pas cacher que voir mourir la jeune femme n'allait pas forcément lui plaire. Mais il n'allait pas la sauver non plus si elle échouait. Après tout, il n'allait pas accompagner et se laisser donner des ordres par une faible. Il valait quand même beaucoup mieux que ça, car il restait malgré et envers tout; le Serpent des Mers, le seul et l'unique.

Pensif à l'avancée des évènements, mais aussi curieux, il se décida d'aller voir comment se déroulait le combat. Une once d'imprudence peut-être mais aussi d'inquiétude mélangé à une maligne curiosité qu'il préférait renié. Il sortit sa tête et son torse de l'eau et s'accrocha à la proue d'un des bateaux sur lequel se battait Keyne. Ses yeux reptiliens suivaient désormais chacun de ses mouvements avec une certaine admiration. La belle et délicate jeune fille s'était transformé en une machine à tuer en l'espace d'un instant. Comme quoi il ne fallait pas se fier aux apparences et lui-même en était la preuve. Comme quoi, ils avaient peut-être un point commun.

Mais perdu dans ses pensées, il en fut sorti en voyant Keyne en difficulté; deux hommes s'étaient mis injustement contre elle. Il lâcha un grognement inhumain, visiblement non content qu'ils soient aussi déloyales mais après tout les humains étaient tous pareils; vils et sans pitié. Et c'était lui qu'on osait qualifier de "monstre"?Ah quelle ironie. Mais au même moment, une violente douleur l'emplit. Un coup de jus dans son corps tout entier, un jet d'adrénaline qui le paralysa sur place. Il poussa un hurlement strident, semblable à deux métaux crissés entre eux. Il manqua de couler tant sa queue lui faisait mal, de maintenant maladroitement au bateau, plantant ses griffes dans le bois. Il tourna vivement son regard vers sa queue autour de laquelle un nuage de fumée rouge se formait déjà dans l'eau. Les corsaires avaient profité de son inattention pour lui planter un harpon géant dans la queue.
 

▬ «  -Vous allez le payer...  »

Dans un moment de rage profonde, il lâcha le bateau et plongea dans l'eau profondément. Plus rien en soit...jusqu'à ce que son image refasse rapidement surface. A peine arrivé à la surface, il lança sa longue queue hors de l'eau et abattit de toutes ses forces sa queue sur le bateau sur lequel se battait la pirate, le brisant littéralement en deux. Il eut non seulement pour effet de faire tomber à la renverse les deux opposants de l'humaine en plus, il venait littéralement de lui mâcher le travail Avec un bateau et la moitié de leur équipage écrabouillé ou noyé, la petite brune et son équipage allait pouvoir finir ça facilement. Mais la colère d'Antonio n'était pas calmée. Dans le choc, le harpon s'était un peu plus enfoncé, le saisissant avec un peu plus de douleur. Pour se venger, il profita que le bateau coule avec ses propriétaires pour commencer à dévorer avec une profonde violence les assaillants.

Personne ne se prenait au Serpent des Mers sans en payer le prix. Personne.

   
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
12/100  (12/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ft. Espagne] La Naissance d'une légende

Message par Pays de Galles / Keyne le Jeu 14 Avr - 2:28

La Naissance d'une légende
Aucune hésitation ne pouvait se lire dans les yeux de la galloise. Ce n'était pas étonnant, elle n'en avait pas. Elle avait donné l'ordre de ne laisser aucun survivant, cela en valait de même pour elle.  Peu importe l'anglais qui se présentait devant elle, la pirate ne lui laissait aucune chance de survit. Faire preuve de pitié ? Pour quoi faire ? Ternir à sa réputation, à son nom peut-être ? Non merci, vraiment elle n'avait pas besoin de cela ! La crainte et la peur que l'on ressentait lorsqu'on parlait de la galloise ne devait que s'accentuer, rien d'autre, rien de moins. Oh oui, cela semblait dur parfois, mais la pirate faisait avec, elle n'avait pas d'autre choix en somme. Cela ne la dérangeait pas tant que cela par ailleurs. Après tout, ça ne lui donnait que plus de prétexte pour se battre !
Et c'est bien pour ça que Keyne enchaînait les coups d'épée, qu'elle tranchait, plantait, massacrait chaque membre de cette ridicule flotte. Elle était comme déchaîné, elle était devenu tel un ouragan, on aurait même pu dire qu'elle était assoiffé de sang. Oh, ça ne changeait pas réellement de d'habitude, mais peut-être faisait elle preuve d'un peu plus de cruauté en sachant qu'Antonio devait probablement regarder non loin d'ici. Hors de question pour la pirate de le décevoir ! Devoir montrer le meilleur d'elle-même était clairement son objectif. Ainsi, le serpent des mers accepteraient de voyager avec son équipage. Que rêver de mieux ?! Keyne voulait cette splendide créature à ses côtés, et ce n'était pas de foutu corsaire, à la solde de leurs nations, qui allait l'en empêcher. Elle avait toujours méprisé ces types, se vendre ainsi, telle une fille de joie pour tuer des pirates alors qu'ils pourraient devenir... Ah ! Qu'ils savaient bien ouvrir les jambes, ceux là. Ce qui était sûr, ce qu'elle n'allait pas finir dévorer à cause d'eux. Elle gagnerait le marché, elle le savait, le sentait. Personne ne l'en empêcherait.

Soudainement, elle se retrouva face à deux hommes. Alors quoi, ils étaient à ce point là des incapables ? Pour tenter ne serait-ce que de la désarmer, être seul était mission impossible ? Ou alors étaient-ils trop lâches pour tenter, pour vivre un cuisant échec ! Pathétique, qu'ils étaient faibles ! Eux qui en général se voyaient comme supérieur à la femme, cette situation devait leur être plus que ridicule et honteuse. Et tout cela amusait nettement « la donzelle ». Même si ils jouaient à cela, ça n'allait pas l'empêcher de les vaincre et de les réduire en morceaux. Oh ! Qu'elle allait s'amuser à mettre en poussière leur estime, à piétiner leur piédestal ! Keyne engagea d'ailleurs en premier le combat, sans aucune peur ni crainte. Elle paraît les coups que ses deux adversaires portaient. Dés la moindre occasion, elle se débattait et blessait ses adversaires, sans jamais prendre la peine de regarder les alentours ou d'être dégoûté par le sang coulant sur l'ensemble de ce rafiot. Au contraire, cela faisait monter en elle une puissante adrénaline qui l'empêchait d'avoir mal au moindre coup à encaisser.
Oh, oui, peut-être aurait elle effectivement dû le faire, ne serait-ce qu'un minimum. Mais que voulez-vous, lorsque sa concentration était au maximum, elle ne faisait plus attention à rien, et c'était bien là l'un de ses défauts, parfois. Et sur le coup, si elle y avait pensé, peut-être aurait elle pu voir et sûrement empêcher ce que ces vendus avaient osés faire.

Ce ne fût qu'au dernier moment qu'elle put apercevoir la géante queue de la créature. Comment ? Il allait attaquer soudainement ?! Pourquoi ?! Quel en était la raison ?! Avait-il finalement décidé de tous les tuer ? Oh, l'heure n'était cependant pas à la réflexion, ni celle de se perdre dans ses pensées. Pour le moment, il allait falloir survivre. Sans plus attendre, elle hurla à ses équipiers présents comme elle sur le bateau adverse de regagner immédiatement, et rapidement le navire. Elle profita par la suite de la surprise de ses deux ennemis pour les repousser loin d'elle et à terre. D'un geste par la suite rapide, elle rangea son épée dans son fourreau. Keyne attrapa alors une corde à proximité et sans hésitation se balança jusqu'à son navire. Enfin... Ce ne fut pas aussi simple que décrit. Effectivement, l'objet provenant du rafiot adverse, bien que solide, s'abaissa vivement lorsque l'attaque du monstre des mers frappa violemment. Et avant d'être aussi engouffrer dans cet océan, la pirate n'eut d'autre choix que de tout lâcher et sauter en espérant atteindre son bateau. Par chance, elle put in extremis attraper d'une main la rambarde. Les pieds alors dans le vide, Keyne se hâta alors de faire rejoindre son autre main auprès de sa semblable. Usant par la suite de ses dernière force, elle se hissa et put atteindre finalement l'autre côté de son bateau, n'ayant jamais été aussi heureuse que de sentir se bois sol et humide. Elle ne le laissa pas cependant aller contre ce semblant de plaisir et se releva, s'approchant, comme certains autres membres du bord du navire pour voir ce qui se passait maintenant.

« Matelos ! Il faut aller aider les membres accrocher au bateau ! Ne restez pas planter tous là ! »

Et alors qu'ils se dépêchèrent tous d'exécuter les ordres, Keyne regarde sans détourner les yeux le spectacle s'offrant sous ses yeux, où elle put voir cet ancien navire corsaire avec tout son équipage tomber dans l'eau, et étant dévoré par une des créatures les plus dangereuses des océans. Et maintenant qu'elle regagnait son calme, elle se demanda de nouveau pourquoi avait-il agit ainsi. Du moins, c'est ce qu'elle fit jusqu'à apercevoir la masse de sang présente dans l'eau. Oh, elle était loin d'être idiote : Ce n'était pas celui des membres mourant un à un. C'était bien trop conséquent pour. Elle devina vite alors ce qui s'était passé : Ces imbéciles s'en était pris à Antonio. Et maintenant, ils en payaient le prix fort.
Comprenant alors cela, Keyne se permis un large sourire, mélangeant sadisme et satisfaction. Elle regarda de ce fait paisiblement l'ensemble de ce carnage, sans le moindre dégoût. Quand le serpent serait calmé, elle le soignerait, et ils iraient ensuite prendre la route des mers ensemble. Oh, qu'elle frémissait d'avance...

«  It's gonna be fun, my dear snape...  »
© 2981 12289 0
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
41/100  (41/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Ft. Espagne] La Naissance d'une légende

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum