Everything is blue | Norway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Everything is blue | Norway

Message par Norvège / Lukas le Ven 10 Juin - 19:43



DOSSIER MEDICAL


• Nation représentée : Royaume de Norvège
• Nom et prénom : BONDEVIK Lukas
• Âge : (Age apparent) 22 ans
• Date d'anniversaire : 17 mai
• Sexe : Masculin, Jeg er ikke en jente, tosk!
• Poids : 64 kg
• Taille : 1m76
INFOS



RENSEIGNEMENTS


• Vous projetez vous mieux dans des mondes imaginaires ou dans le passé ? :
Si Lukas devait vraiment choisir, il opterait directement pour les mondes imaginaires. A vrai dire, il s'y projetait déjà beaucoup avant son arriver à l'institut et ce n'est pas prêt de changer. Malheureusement, son passé est souvent plus fort et attise autant sa curiosité que sa crainte. Au fond de lui, il préférerait conserver les souvenirs tels qu'ils sont, plutôt que de les revivre et de se noyer dans la nostalgie du passé. Que c'est problématique de ne pas avoir toujours le choix et de voir son propre passé le rattraper en dépit de sa volonté...


• Avez vous une peur particulière ? :
Contrairement à ce qu'on pourrait bien croire, le blond redoute l'abandon et le rejet de ses proches - bien qu'il se refuse lui-même d'y croire. A contrario, il est mal à l'aise quant à l'idée de perdre à nouveau son indépendance, durement acquise.

• Avez vous un objet fétiche ? :
S'il devait en avoir un, ce serait très certainement sa barrette de cheveux en forme de croix. Norvège est aussi attaché à sa tasse, décorée du drapeau de son pays.

• Que faites vous principalement durant votre temps libre ? :
Si Norvège ne travaille pas, ce qui peut sembler bien rare, le jeune homme occupe son temps libre avec plusieurs activités comme la marche. Il apprécie les parties d'échec et recherche activement des adversaires de taille. Il pourrait passer des heures à jouer.

• Avez vous des talents artistiques, sportifs ou techniques ? :
A défaut d'avoir un talent artistique, Lukas s'avère être un excellent boulanger. Il est doué pour les sports d'hiver comme le ski de fond ou le biathlon.

• Qu'est-ce que vous appréciez particulièrement ? :
Les boissons chaudes, les randonnées, les aurores boréales ainsi que la magie, le folklore de son pays et les mammifères marins.

• Qu'est-ce qui au contraire peut vous rebuter ? :
Le bruit, la foule, l'ivresse de certaines personnes et... qu'on le contredise.




Description physique

En matière de taille, Lukas se trouve être la troisième plus grande nation nordique, mesurant environ 1m76. Du moins, ce n'est que la version officielle des faits, mais à bien y réfléchir... Les deux premiers ressemblent plus à des géants que de simples humains, dépassant tout le monde d'au moins deux têtes. Le norvégien en est donc arrivé à la conclusion qu'il était  le « plus grand des nordiques normaux ».

Concernant le reste de sa morphologie, Lukas ne possède aucune anomalie particulière. Peau pâle, pas de tatouages, pas de piercing... A première vue, le jeune homme n'a rien de bien étrange sur la peau. Pourtant, à bien y voir de plus près, on peut remarquer de nombreux points rouges sur son bras gauche. Ne voulant pas attirer les curieux, il cache cet étrange « phénomène » soigneusement sous une manche ou un bandage.

Comme la plupart des pays issus de l'Europe du Nord, les cheveux de Lukas sont blonds et clairs. Ils sont courts et sa frange est coiffée vers le côté droit de son visage. L'ensemble de sa coupe est maintenue par une petite barrette en forme de croix, agrippant quelques mèches au-dessus de son oreille gauche. Le jeune homme possède aussi un épis à l'arrière de la tête, symbolisant les fjords de Norvège. Son regard impassible est coloré d'un joli bleu indigo.

Lukas a pour habitude de se vêtir d'une veste polaire bleu marine, serrée par une ceinture brune, bordée de noir et au col bleu ciel. Il porte quotidiennement des gants noirs ainsi qu'un couvre-chef, rappelant ceux des marins, bleu marine et entouré d'un ruban. Son pantalon et ses bottes sont généralement assortis au reste de sa tenue. Lorsqu'il ne travaillait pas, Lukas aimait se réfugier dans de grands manteaux polaires. Désormais, étant donné que le climat n'est pas le même que celui de son pays à l'institut, il se contente d'une simple chemise, d'une cravate et d'un pantalon aléatoire, lorsqu'il a du temps libre.

Description Mentale

Des personnes lambda vous diront très certainement que Lukas est un individu froid, distant et arrogant, adoptant une attitude nonchalante en permanence : un véritable iceberg. Ces personnes auront raison et seront assez proches de la vérité. Il faut avouer qu'à cause de sa timidité maladive, dont le jeune homme a bien du mal à se débarrasser, il se montre méfiant et arrogant à la vue d'un étranger. Il n'hésite pas à toiser ce pauvre personnage avant de le fuir comme la peste pour aller se réfugier plus loin, à l'abri des regards, sans rougeurs apparentes – ce qui porte donc à confusion.

Il n'y a rien de pire pour Lukas, qu'un inconnu qui vient faire la conversation ou poser une simple question. Il n'aime pas quand quelqu'un engage le dialogue, ça le met extrêmement mal à l'aise, ne sachant quoi répondre et n'ayant pas planifié ses fameuses réponses. Le manque d'expression sur son visage n'arrange pas le courant des choses, le faisant passer pour plus froid qu'il ne l'est réellement. Mais le norvégien est habitué désormais, à cette incompréhension, à ce décalage avec la réalité. Et puis, d'une certaine manière… Son manque de sympathie se fait durement ressentir, ce qui a tendance à rebuter les gens. Seuls les plus curieux et les plus têtus parviendront à décrocher une discussion. Le relationnel est une véritable bête noire chez le nordique.

Sa réserve et son entêtement l'empêchent de s'ouvrir complètement au monde extérieur. Marginal de caractère, Lukas n'apprécie pas le fait de se mêler à une foule de gens, même si parmi eux se trouve son entourage. Il ne s'intéresse pas spécialement aux affaires du monde, se reposant sur ses propres avantages économiques. Sa qualité de vie est non-négligeable et fait partie des meilleures d'Europe, si ce n'est du monde. Pourquoi s'intéresser aux autres, qui n'apporteront que des problèmes ? Le jeune homme a pour habitude de se préserver depuis son indépendance, privilégiant la facilité et la fuite aux prises de risque. En revanche, quand il s'agit de ses proches, Lukas n'hésitera pas à tendre la main ou à tenter au mieux de remonter le moral de la dite personne et être aux petits soins avec elle. Le norvégien est plus doux et attentionné qu'il n'y paraît. A ne pas s'y méprendre, Lukas n'est pas non plus une « maman », bien que des fois… On pourrait se le demander.

Pour en revenir aux fameuses discussions, évoquées précédemment… Après avoir entamé une petite conversation qui vous aurez parue anodine et courte, vous vous rendrez vite compte qu'en réalité, Lukas a la langue bien pendue.

Il parle, il radote, il râle… Il raconte et partage. Toute sa timidité semble s'être envolée comme par magie. « Pouf ! ». Le blond revêt un aspect beaucoup plus sympathique et n'hésite pas à écouter et à échanger lorsqu'un stade de la discussion est dépassé. Malgré ses penchants bavards, Lukas sait tenir un secret bien gardé.

Le norvégien possède un comportement assez lunatique et très contradictoire, c'est pour cette raison que peu de personnes ne cherchent à le comprendre. Une fois mis en confiance, il se montre plus curieux, rebelle, parfois malpoli et taquin. C'est aussi une personne très sérieuse et travailleuse qui aime partager ses savoirs et ses passions avec ses proches et tantôt, si la situation se présente, avec autrui.

Le jeune homme apprécie grandement les balades en pleine nature et les sports d'hiver. Il se plaît aussi à contempler les aurores boréales la nuit et à observer les mammifères marins pointer le bout de leur nez en dehors de l'eau. En tant que fin stratège, il adore les parties d'échec pointues et longues. Parfois rêveur, il aime s'isoler dans son petit monde, cela lui permet de s'évader et de fuir la réalité. Ses mets favoris sont le poisson, notamment le saumon et les aliments sucrés. A ces heures perdues, le norvégien apprécie travailler la pâte à pain et créer toutes sortes de dérivés. On dit de lui qu'il est un bon boulanger.

Bien qu'il ne pense pas avoir eu un passé catastrophique, Lukas préfère ne pas trop s'en souvenir, du moins, dans les détails surtout. Ses regrets et ses remords risquant de remonter ainsi qu'une certaine nostalgie des temps révolus, il songe plutôt à les fuir qu'à les revivre. C'est une façon, pour lui, d'avancer dans la vie, sans avoir à regarder par-dessus son épaule. Il tient trop à son indépendance actuelle pour la perdre à nouveau dans le passé, ne restant alors qu'une simple province que les royaumes s'échangeaient entre eux.



• Pseudo : DDS / Cali-near
• Age : 19 ans
• Depuis combien de temps RP vous ? Oula... On va dire entre 4 et 5 ans, même si je ne suis toujours pas une experte !
• Comment avez vous trouvé ce forum ? : Top-site
• Code du règlement : Validé by Del
• Des commentaires ? Le forum est très beau et le contexte est complexe sans forcément aller trop loin dans un délire qui dénaturerait l'oeuvre originale. Ca me plaît. (Par contre, j'espère ne pas avoir fait de hors-sujet... ARGH J'AI ENCORE UNE FOIS TROP ECRIT!!)
Et toi ?






Histoire


« Nous restons trop marginaux par rapport au reste du monde, Norvège, nous devons nous ouvrir et favoriser la compétitivité de nos activités et de nos industries. Nous ne pourrons pas indéfiniment nous reposer sur les avantages du pétrole et rester ainsi fermé à la concurrence mondiale... »

Assis sur une chaise, derrière son grand bureau, le ministre d’État parlait d'un air grave, réclamant toute l'attention de son auditoire. Il s'adressait au représentant de la Nation ainsi qu'au roi du pays. Le dirigeant les avait convié après la réunion des ministres qui s'était tenue quelques minutes plus tôt. Au cœur du débat était présente une lettre imprimée, provenant. Jamais Lukas n'aurait cru qu'un simple morceau de papier aurait soudainement changé le cours de son existence. N'osant regarder le ministre annonçant la nouvelle, le norvégien laissa ses yeux vitreux se perdre entre les lignes de la lettre exposée sur le bord du bureau. L'homme poursuivit son discours, rassemblant ses mains devant lui.

« C'est pour cette raison que vous devez partir. Vous avez bien fait votre travail jusqu'à maintenant, mais nous, le gouvernement, devons reprendre les rênes de ce pays. Nous n'avons plus besoin de vous. »

La nouvelle tomba tel un coup de massue. Les mots tant redoutés venaient tout juste d'être prononcés. Le sang de Lukas ne fit qu'un tour et il sentit son estomac se retourner, le rendant nauséeux et nerveux. Il se contenta de poser sa main gantée sur sa bouche, réprimant toute émotion et gardant au mieux son calme et son sérieux jusqu'à la fin de l'entre-vue. A peine sortie du cabinet, la même phrase se répétait dans son esprit, ne parvenant plus à songer à autre chose. Cette nouvelle s'était transformée en angoisse. Lorsqu'il se rendit enfin compte que son gouvernement venait de l'abandonner, ses jambes fléchirent et il perdit connaissance quelques instants plus tard.

A son réveil, le jeune homme se sentait vide et dégoûté de lui-même. Il ne comprenait pas ce qu'il lui arrivait et à cette idée, il commença à trembloter. Était-ce la façon que le gouvernement avait employée pour remercier leur Nation ? Celle qui leur avait apporté tout le confort dont il disposait aujourd'hui ? Le blond en était terriblement écœuré.

N'ayant plus le droit de rester dans son pays, Lukas plia bagage le lendemain de son malaise et fut envoyé au dit institut, en Amérique. Sa peur le rongeait doucement et une déprime s'installait progressivement. Moralement, il se sentait déjà à bout, alors qu'il venait à peine d'arriver. C'est seulement après avoir bien fait le tour du problème que le jeune homme se rappela d'une idée essentielle : une Nation est indispensable à son pays, car elle en est l'âme, l'histoire et l'identité. Il en avait désormais la conviction, il reviendra forcément dans ses terres natales, quoiqu'en pensaient les politiciens. Cette pensée ramena le norvégien à la raison et l'aida à positiver pour ne pas tomber dans la dépression. Il tenta à plusieurs reprises de se familiariser avec ce nouvel endroit, évitant au mieux d'avaler les étranges comprimés qu'on lui donné - sauf quand il n'en avait guère le choix.

Cependant… Plus il observait les lieux, plus cet institut lui rappeler des airs d'hôpital psychiatrique. L'endroit semblait trop parfait et mettait le jeune homme mal à l'aise. Par curiosité, il cherchait une éventuelle échappatoire mais constata que la sécurité présente dans l'institut était si élevée qu'il était impossible de fuir l'endroit. La méfiance monta d'un cran et il cessa de poursuivre son traitement de plein gré et dissimulait systématiquement les médicaments qu'on lui prescrivait. Son petit jeu ne dura que quelques jours avant qu'une infirmière ne découvre le subterfuge. On le força, sous la surveillance d'un médecin à poursuivre sa prise de médicaments. Malheureusement pour eux, le norvégien n'était pas de ce penchant et recrachait systématiquement les cachets, se refusant de les avaler. Son attitude rebelle était si risible aux yeux des soignants qu'ils préférèrent le forcer à poursuivre le traitement sous forme de piqûres régulières.

Malgré sa bonne volonté à refuser, Lukas dut se résigner à se montrer plus docile pour cause de la douleur et des effets secondaires. La Nation réagissait étrangement après la suite des nombreuses injections qu'on lui prodiguait. A l'inverse de rendre le jeune homme plus calme et rêveur, le produit semblait plutôt drainer une forme d'angoisse. Il n'y avait pas qu'un simple monde imaginaire qui défilait sous ses yeux embrumés par la drogue : il s'agissait souvent de séquences appartenant à son passé, parfois mêlées à son imagination. Elles lui revenaient à l'esprit sous la forme d'affreux cauchemars ou de rêves bucoliques, ce qui lui faisait parfois perdre toute notion de réalité. Cet état le rendait fou.

En conséquence de ces crises, Lukas préféra s'isoler ayant l'impression de développer une certaine bipolarité. Des tremblements survenaient de manière inattendue, sans doutes à cause du traumatisme qu'on lui avait fait. Fort heureusement, la fréquence de des injections s'était réduite à une prise par jour. Les médicaments, en revanche, trônaient à nouveau sur la table de chevet de la chambre. Le blond ne perdait pas espoir pour autant.

Durant ses phases de lucidité, le blond n'hésitait pas à montrer son mécontentement envers les médecins, les toisant et se montrant très impoli. Plus discrètement qu'auparavant, le jeune homme continuait de dissimuler les médicaments, dans le dos du personnel soignant, à défaut de pouvoir briser les seringues qu'il détestait.

Quitte à vivre loin de mon pays, autant vivre en paix plutôt qu'en rat de laboratoire !



Dernière édition par Norvège / Lukas le Sam 11 Juin - 18:30, édité 1 fois
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
35/100  (35/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Everything is blue | Norway

Message par France / Francis le Ven 10 Juin - 22:45

Bienvenue ! ♥
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
57/100  (57/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Everything is blue | Norway

Message par Croatie / Tomislav le Ven 10 Juin - 23:45



Bienvenuuuue !

_________________

Vatreni.
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
15/100  (15/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Everything is blue | Norway

Message par Staff le Sam 11 Juin - 16:39

Hi there !

Bienvenue et bravo pour ta fiche !
Nous somme prêtes à te valider, cependant il y a quelques petits détails à modifier. Mais rien de méchant !

Globalement ta fiche est très bien !
Mais la barrette téléphone et le fait que Norvège voit des créatures de son folklore ne concordent pas trop avec notre parti pris de base, à savoir un certain réalisme.

Bien que ce soit des choses canons dans le webcomic, ce sont les types de choses que nous rangeons à la cave avec l’image de pédophile de Espagne, les « aru » de Chine et les créatures que voit Angleterre
Malgré tout, au vu du contexte et selon la variation de sa conscience, il est tout à fait possible que Norvège, dans ses délires, s’imagine voir des trolls et des fées. Ou que sa barrette soit un objet de communication futuriste. Mais seulement depuis son arrivée à l’Institut, et pas avant.

Voilà, ce sont les deux seuls petits soucis relevés, une fois cela modifié nous te validerons !

Merci pour ta compréhension ♥
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Everything is blue | Norway

Message par Norvège / Lukas le Sam 11 Juin - 20:13

Merci à vous tous ! *met des bois de renne* ovo

Staff: Dans le doute, j'ai retiré les passages qui gênaient dans la fiche. Ce seront des points qui pourront être sympas à aborder et développer en RP. En tout cas merci de me l'avoir reprécisé, j'avais un peu oublier cette dimension surréaliste ><
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
35/100  (35/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Everything is blue | Norway

Message par Staff le Sam 11 Juin - 22:09

Nous te souhaitons la bienvenue parmi nous !



Ta fiche est validée, tu intégreras le groupe Jusquiame, et tu iras donc dans l’aile n° 2,chambre n°4.

Ton nombre de crédits s’élève à présent à 10
Ta jauge de conscience est de 35%

Tu disposes donc également de 6 Univers Alternatifs et 3 Périodes Historiques à choisir parmi ceux disponibles.

Tu peux dès à présent errer dans l’institut, commencer à rp et passer en chatbox. Mais tu peux aussi commencer ton Journal de Bord, ainsi que rédiger ta Fiche de Relations.

Bon jeu parmi nous et amuse toi bien à Hetalia : Beyond Insanity.  

avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
100/100  (100/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Everything is blue | Norway

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum