Catch me if you can ! [Ft Antonio Fernandez Carriedo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Catch me if you can ! [Ft Antonio Fernandez Carriedo]

Message par Italie du Sud/Lovino le Jeu 19 Mai - 8:08

Environnement général : Le monde est sous le contrôle des différents clans de la mafia avec pour seuls véritable énnemies, les clans rivaux, la police et Interpol.
Âge : 28 ans
Mental : Dans l'ensemble, il est identique qu'à celui du sud italien "nation" si ce n'est qu'il est beaucoup moins peureux et maladroit que celui-ci. De plus, il possède un petit coté sadique.
Armes en sa possession : Un Beretta 92.



Catch me if you can !- Ft Antonio Fernandez Carriedo-

Lovino Vargas

Antonio Fernandez Carriedo


La nuit venait tout juste de tomber sur les rues de Palerme. Tout paraissait silencieux et tranquille. Du moins aux premiers abords puisque les ruelles sombres semblaient être propices à toutes sortes d'activités plus illégales les unes que les autres. Toutes avaient un lien de près ou loin avec les affaires de la mafia et donc avec son parrain, Don Lovino Vargas.

Cela faisait plusieurs générations que sa famille dirigeait le clan le plus important de la ville et il comptait bien que cela continue. Pourtant, depuis peu des fuites sur lui et le reste du groupe paraissaient se faire plus nombreuses. Il ne pouvait s'agir que d'une chose, quelqu'un n'avait pas hésité à bafouer sa loyauté envers les autres. Il lui fallu peu de temps pour trouver qui était le responsable. Un nouveau venu du nom de Giovanni Rinaldi. Plusieurs hommes de mains avaient été envoyés pour le retrouver et se charger de son cas sans grand succès jusque là.

À croire que s'il voulait que les choses soient bien faites il fallait qu'il s'en occupe par lui-même. Ainsi il serait certain de s'être débarrassé de son problème de traître qui vend des informations sur lui et sur l'organisation. Il ne savait juste pas ce qu'il avait pu raconter ni à qui. Un clan rival ? La police ? Ou pire Interpol ? Bref, il finirait bien par l'apprendre tôt ou tard. D'autant qu'il était actuellement à lui courir juste après dans les rues.

Après une dizaine de minutes à le courser dans tout le quartier, il fini par le coincer au bout d'une impasse. Personne d'autres qu'eux deux ne s'y trouvait. Parfait, il pourra s'occuper de son cas sans être dérangé.

L'italien retira la sécurité avant de viser sa proie acculée contre le mur sans la moindre possibilité de s'échapper. Le regard froid empli de haine, il finit par lâcher

" Tu peux m'expliquer pourquoi t'as foutu ça hein ?!"

Il n'eu guère à attendre longtemps sa réponse puisque l'autre terrifié la lui donna entre quelques bégaiements.

" P...P... Pardon je ... je ne ... voulais pas !"

Un soupir d'agacement s'échappa de ses lèvres juste avant qu'il ne passe à ce qui paraissait être la question cruciale.

" Pour qui tu bossais espèce de sale vermine ?! "

Histoire de savoir qui il devait s'attendre à faire prochainement.

" ... Interpol. Mais ...je ... je ne voulais pas "

Interpol. Il aurait dû s'en douter. Ils avaient essayé déjà à plusieurs reprises de l'arrêter sans y parvenir faute de preuve, mis là les choses semblaient être différentes maintenant qu'ils détenaient des informations sur lui. Désormais, il allait falloir qu'il soit nettement plus prudent, déjà en réglant son compte à Giovanni Rinaldi.

Ce dernier le suppliait afin qu'il lui laisse la vie sauve. Pourtant, la règle voulait que si l'on trahissait le clan on le payait de sa vie et c'est ce que le parrain comptait faire.

Le coup parti suivi de trois autres, chacun d'eux fatal à sa victime. Une fumée blanchâtre s’échappait encore du pistolet lorsqu'il le rangea. Le mafioso laissa apparaître un sourire légèrement sadique. Désormais, il s'était dépêtrer de ce souci-ci en revenant un peu dans le feu de l'action. Mine de rien cela lui manquait à force de rester presque toujours derrière un bureau pour tout gérer.

Un bruit dans la ruelle se fit entendre, puis un autre. Lovino dégaina de nouveau son arme avant de la pointer en direction de l'origine des dits bruits.

" Montrez vous ou sinon j'vous butte ! "  
avatar

Fiche personnelle
Jauge de conscience:
82/100  (82/100)
Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum